Ce matin comme hier avec le jeune Lescop, on reste dans le domaine de la pop française avec l’album de Doriand sorti à la mi octobre, dont vous nous aviez diffusé un extrait lors de notre déplacement à Bordeaux.

Et pour cause, Doriand a conçu son nouvel album judicieusement intitulé « Lieu dit » comme un hommage épicurien en 12 chansons à sa région du bordelais vers laquelle il a opéré une sorte de retour à la terre. Mais effectivement, il n’a pas oublié non plus ses années où il étudiait au lycée Montesquieu ou plus tard à la chambre de commerce de Bordeaux. Bordeaux qu’il fantasme avec toute la lucidité d’un amoureux qui ne consent pas à se défaire d’un lien ombilical…

Extrait de « la belle endormie »

Lorsque Doriand parle de son dernier album cela donne à peu près ceci : « lorsqu’on est viticulteur, on travaille toute l’année, puis vient le temps de la récolte, bonne ou mauvaise, pour produire des crus qui n’auront pas la même valeur d’une année sur l’autre. Il en va de même pour les chansons et le métier de chanteur soumis lui aussi à de sacrées intempéries. » Doriand a enregistré son disque comme un artisan, dans la maison familiale de ses grands parents près de Saint-Emilion où l’on faisait du vin. N’hésitant pas à faire le parallèle entre son métier et celui d’un viticulteur son retour dans les vignes n’est pas une posture.

Extrait de « ici »

Doriand retiré dans ses vignes n’est pas moins un stakhanoviste de la chanson et de la production. Frère de son de Keren Ann, réalisateur pour Peter Von Poehl, auteur de chansons pour Pauline Croze, Camélia Jordana ou encore Mika pour lequel il signe, il faut le signaler quand même, le tube de l’année 2011, il reprend dans son disque une chanson qu’il avait écrite pour Julien Doré.

Extrait « les bords de mer »

Doriand ancien dandy reconverti en paysan moderne de la pop qui l’eut cru ? Visiblement attaché à l’ambivalence de sa vie professionnelle il a réussi un disque qui ressemble au temps idéal de la vendange lorsque le raisin a atteint son degré de maturité désiré, lorsque dans la baie de raisin le rapport entre sucre et acidité s'est stabilisé à un certain niveau.

Les liens

La page de la chronique "Encore un matin" sur Facebook

Les références
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.