Le nouvel album de Charlie Winston, « Running still », est sorti hier et devrait rencontrer le même succès que le précédent…

Extrait de « Hello alone »

Voici le titre qui ouvre le disque et qui donne la couleur de ce nouvel album. L’énergie en bandoulière, le sens de la mélodie, la fascination pour les chansons qui avancent toutes seules et qui s’habillent progressivement. C’est la marque Charlie Winston. Un style qui l’a mené vers le succès le plus incroyable qui soit avec son précédent album qui, dans une conjoncture sinistrée, a tout de même réussi à séduire plus de 600 000 acheteurs. Il y avait comme de la « Hobo mania » dans l’air. Alors comment donc s’y prendre pour passer le cap difficile du deuxième album ? Charlie Winston semble s’être en quelque sorte affranchi de la pression du succès pour se mettre à nu. Plus de chapeau pour la signalétique, Winston s’est laissé décoiffer, tournant le dos à cette « positive attitude » qui le rendait un peu lisse malgré tout. Désormais, Charlie Winston ose tout, comme de produire un titre dont sa voix est l’unique instrument, empruntant la voix royale du travail d’une Camille ou d’un Boby McFerrin.

Extrait de « Speak to me »

Voici donc le plus grand orchestre composé de 270 prises de sons, émis uniquement avec la bouche du maestro beat-boxer. Cela coûte moins cher en charges sociales et ça peut rapporter gros en émotion. Comme le titre incroyablement mégalo et lyrique qui convoque bruyamment Beethoven, pour une grande conversation sur fond de capture de la sonate de minuit.

Extrait de « Great conversation »

L’album s’intitule « Running still ». Courir immobile. Le genre d’oxymore que Charlie Winston adore et qui traduit assez bien l’ambiance générale de ce nouveau disque. Volcanique en surface et plein de fêlures en profondeur.

Extrait de « Lift me gently »

Charlie Winston transpire enfin. Il court toujours plus vite que son ombre, mais cette fois-ci, cela se sent. Pour le coup, on a envie de lui redonner son chapeau pour saluer sa performance.

Les liens

La page de la chronique "Encore un matin" sur Facebook

Les références

L'équipe

Mots-clés:

(ré)écouter Encore un matin Voir les autres diffusions de l'émission

Jaakko Eino Kalevi

Fortune

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.