Pink Floyd est à l’honneur, à l’occasion de la réédition totale de son catalogue qui sort la semaine prochaine.

Extrait de « the great gig in the sky »

Il n’y a donc pas que la campagne des primaires socialistes. Il y a aussi l’incroyable campagne des Pink Floyd intitulée « Why Pink Floyd ». Pourquoi Pink Floyd ? Quelques trente secondes d’un seul titre suffisent pour saisir à quel point ce groupe est dans l’ADN de plusieurs générations d’amoureux de la pop music. Pop, symphonique, conceptuel, pompier, progressif, électronique, expérimental, audacieux, mégalo, combien de qualificatifs pour désigner ce groupe né en 1964 et qui sort son premier disque en 1967. Emmené alors principalement par les visions psychédéliques de son guitariste Syd Barrett qui hante de sa folie créative les deux premiers albums de Pink Floyd.

Extrait de « Interstellar overdrive »

Neuf minutes d’effets Stéréo schizophréniques, tricotages de guitares insensées, c’est la première pièce improvisée du rock, vertigineux voyage sonore dans les effets pas seulement secondaires du LSD. il y aura un avant et un après Syd Barrett dans la vie de Pink Floyd, avec l’arrivée de David Gilmour, copain d’enfance de Syd Barrett qui fait passer le groupe de l’expérimentation psychédélique au rock progressif montrant déjà aussi une volonté de réussir une pop universelle.

Extrait de « Fat old sun »

Et puis…

Extrait de « One of these days »

Le vent, la basse stéréo unique au monde, qui vous retourne le plexus avec ses effets cardiaques, Roger Waters, doublée par David Gilmour, la saturation de la guitare, Pink Floyd avec une musique très organique et jouée a posé les fondations de la musique électronique avant même l’explosion des synthétiseurs numériques. Nous sommes en 1971. 2 ans plus tard Roger Water enregistre en démo une chanson qui va faire basculer l’histoire mondiale du groupe.

Extrait de « Money »

Quatorze albums studios remasterisés, le live inédit de Wembley en 1974 enfin disponible,… des maquettes, des versions alternatives, le magnifique travail de réédition des Pink Floyd pose la question : Pourquoi Pink Floyd ? Parce que Pink Floyd n’a pas eu le choix. Il a crée sa musique avec l’utopie technologique en ligne de mire, avec pour seul moteur le désir et l’imagination.

Les liens

La page de la chronique "Encore un matin" sur Facebook

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.