Vous nous faites découvrir l’album du trio The Magnetic North qui à travers ses 12 chansons nous fait revivre une légende ancrée dans la mémoire collective des îles Orcades, archipel situées au nord de l’Ecosse. Extrait de « Betty Corrigal » La légende, c’est effectivement celle de Betty Corrigal. Une jeune fille éprise d’un marin qui l’abandonne lorsqu’elle tombe enceinte. Il y a 200 ans. L’amante éplorée se jette alors dans l’océan en furie mais ne réussit pas à se noyer pour autant. Sauvée par une barque de fortune, elle finit par se pendre. Son corps devient l’objet singulier de plusieurs exhumations romanesques. Jusqu’à devenir un symbole du romantisme de ces terres bousculées par des vents contraires. Et l’incarnation de l’invincibilité de ses habitants dont la sauvagerie naturelle est soumise à des conditions climatiques et géographiques on ne peut plus hostiles.Extrait de « Bay of Skaill » C’est cette histoire épique, romanesque et profondément liée au folklore que le groupe raconte, comme possédé par son sujet qui s’est imposé à lui lors d’un rêve éveillé où la répudiée serait venue le visiter pour lui donner une feuille de route avec les titres des futures chansons. Nous voilà balloté dans les falaises accidentées d’un climat musical volontairement éthéré, où la racine du folklore écossais est revitalisée par une série de petites symphonies funèbres qui succèdent à des chants de veillées où ce sont les secrets d’une identité régionale qui se transmettent.Extrait de « Orphir » Le projet est conduit par Erland Cooper et Simon Tong deux membres du groupe pop Erland and the Carnival et de la chanteuse Hannah Peel. Ils ont enregistré une grande partie du disque dans les Orcades pour être au plus prêt des forces de l’esprit qui hantent ces îles.Extrait de « Nethertons teens » C’est l’un des charmes de ce disque pop et liturgique à la fois. Réussir à transformer ce magnétique nord en une riviera des songes.

Les liens

La page de la chronique "Encore un matin" sur Facebook

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.