Extrait de « J’ai 10ans »

Pour clôturer la semaine vous revenez sur la sortie du nouvel album d’Alain Souchon « A cause d’elles », qui reprend pour le plaisir « J’ai 10ans » mais pas seulement…

« J’avais un papa et une maman. Ils me chantaient des chansons. Souvent elles étaient tristes et j’aimais ça. Ma vie s’est faite à cause d’elles ». Ainsi parle Alain Souchon. Ce disque de chansons d’enfance nous rappelle avec la légèreté du chanteur qui ne la ramène pas, quelques principes fondateurs qui montrent que l’on n’en n’a pas fini avec ce sacro saint héritage de mai 68. D’où cette chanson inédite écrite pour l’occasion avec son fils Pierre qui lui permet de réaffirmer l’importance cruciale de l’éducation. Le jour il y a l’ordre naturel et salutaire de l’école républicaine et la nuit il y a le désordre naturel de l’enfant roi.

Extrait de « Le jour et la nuit »

L’enfance chez Souchon c’est l’enfance de l’art. Les 14 chansons de ce nouveau disque confirment la folle importance de cette période pour toto qui, bien avant 30 ans, avait rien que du malheur… Jeunesse où souvent pour lui le ciel fut gris, les orages violents et les pensées sombres. Cette enfance bousculée dont il reconnaît aujourd’hui qu’elle lui a permis d’être celui qui à 10 ans pouvait tarte la gueule à la récré et plus tard faire son intéressant avec les filles. Quoiqu’il en soit les chansons douces que lui chantait sa maman étaient bien tristes comme cette étrange histoire d’une jeune fille qui tomba de son cheval.

Extrait de « La chanson de Marianne » (texte de Max Jacob, musique de Louis Bessières)

L’enfance est depuis toujours au cœur de l’écriture souchonienne. La liberté de langage, l’invention lexicale, ce goût pour les grands personnages historiques qu’il invite dans ses petites histoires pour faire de grandes chansons. Et puis ce phrasé indolent, transcendé en petite bile pas tranquille qui lui donne toujours un regard aiguisé sur le monde.

Extrait de « L’hirondelle »

Les bénéfices du disque iront à l’action pour l’enfance de la ligue contre le cancer. Souchon est un chanteur utile parce qu’il nous fait du bien avec ses chansons. Maintenant comme les docteurs il va essayer de nous guérir. Qui d’autre ?

Les liens

La page de la chronique "Encore un matin" sur Facebook

Les références

L'équipe

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.