Ce matin, vous nous présentez le premier album d’une jeune artiste originaire du Groënland. Nive Nielsen, accompagnée de son ukulélé, cette chanteuse Inuit, par ailleurs diplômée d’anthropologie, reste très attachée à son identité.

Un disque venu du froid pour fêter le début de l’été mais rassurez-vous, qui n’a rien d’un coup de froid. Au contraire. Les chansons de cette princesse du grand nord ont pris toute la chaleur de sa maison en bois, refuge giflé par des tempêtes de neige particulièrement rudes, lorsqu’elle elle a entamé le travail d’écriture et de composition avec son petit ami. Cette chaleur est aussi présente grâce à une instrumentation chamarrée où le ukulélé de couleur rouge de la demoiselle mène la danse, ainsi que la trompette, le tuba, et autre scie musicale.

Extrait de « Room »

Accompagnée de ses cinq musiciens qu’elle appelle « The deer children » (en français : « ses enfants cerfs ») Nive Nielsen même exilée à Bristol, la capitale mondiale du trip hop, reste en résonnance avec le peuple et la culture du Groenland. Elle partage ainsi le micro avec la belle voix grave de la figure pop inuit Angu Motzfeldt.

Extrait de « Good for you »

Le peuple Inuit possède une grande tradition du chant diphonique, technique vocale qui permet de produire un chant polyphonique avec une seule voix. C’est la voix dite de gorge qui caractérise la tradition orale des Inuits. Même si Nive Nielsen ne l’utilise pas forcément, elle se fait tout de même inconsciemment l’écho de toute sa culture originelle en chantant aussi parfois dans sa langue maternelle.

Extrait de « Aqqusernit »

Aujourd’hui Nive Nielsen est considérée comme une porte voix des préoccupations des habitants de l’Arctique dont la situation est préoccupante. Le réchauffement climatique qui s’accélère, les traditions ancestrales menacées par la mondialisation. L’album de « Nive Nielsen & The deer children » sera disponible dès la semaine prochaine. Un plaisir esquimau pour votre été, utile pour l’éveil des consciences.

Les liens

La page de la chronique "Encore un matin" sur Facebook

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.