Aujourd’hui sort le nouvel album studio de Norah Jones. C’est le cinquième depuis 2001, au moment où elle fête ses dix ans de carrière, cette année. L’album s’intitule « Little broken hearts » que l’on peut comprendre par « Les petits cœurs brisés ».

Extrait de « Good Morning »

Le cinquième album de Norah Jones s’ouvre sur cette chanson intimiste. La voix est là, toujours aussi pure et incroyablement maitrisée. Norah Jones chante et c’est un monde qu’elle chante. Celui du mystère de l’amour, du désir, des relations souvent compliquées entre les hommes et les femmes. Il y a aussi beaucoup d’envie et c’est elle qui pousse Norah Jones à se réinventer et à trouver l’inspiration autrement. Ce disque est celui d’une rencontre fondatrice avec le musicien et producteur Danger Mouse. Ils s’étaient rencontrés pour le projet Rome, hommage aux musiques de films italiens des années 60 et 70. La magie de cette première fois leur a donné envie de poursuivre sur un album entier.

Extrait de « Little Broken hearts»

Norah Jones est entrée en studio sans aucune composition. Juste quelques idées notées sur un carnet. Face à Danger Mousse elle a commencé à écrire, composer, à jouer avec lui de la basse, de la guitare, et du piano bien sûr. Un vrai ping pong musical et textuel. C’est dans cet effet miroir que Norah Jones a retrouvé cette virginité qui fut la sienne lorsqu’elle enregistrait son premier album voilà 10 ans. Le résultat ce sont ses chansons, ni jazz, ni country. Des belles chansons, simples qui transpercent à chaque fois par leur fluidité et leur clarté le cœur des amoureux.

Extrait de « She’s 22 »

Petits paillettes électroniques, groove délicat. C’est subtil, élégant et sans frime. C’est d’ailleurs ce que nous avons pu retrouver lors du concert exceptionnel et exclusif qu’elle a offert au studio 105 de la maison de la radio la semaine dernière. Pour ceux qui auraient raté ce grand rendez vous petit cadeau : Un extrait du single de l’album en live

Extrait de « happy pills »

Cet album sonne comme une leçon d’humilité. Pas de fausse fragilité, pas de démonstration de star attitude. Une belle plénitude au service de son art. Norah Jones.

Les liens

La page de la chronique "Encore un matin" sur Facebook

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.