C’est le retour attendu des Franz Ferdinand, avec leur quatrième album sorti lundi dernier : « Right Thoughts, right words, right action »…

Le rock oscille depuis sa naissance entre la flamboyance sonique de producteurs déments comme Phil Spector ou George Martin, et la rage pure d’apprentis rebelles produisant un son plus roots. En 2000, on est dans cette phase de retour aux origines et de nombreux groupes de garage naissent, dont les Franz Ferdinand. Si l’assassinat de l’archiduc autrichien déclenchera la Première guerre Mondiale, il sera sans doute consolé d’avoir donné son nom au plus écossais des combos de brit pop, les Franz Ferdinand.

Extrait de « Right action »

Les Franz Ferdinand ont la science des riffs.

Qu’est-ce qu’un riff ? Le riff est au rock ce que le motif est à la musique baroque, une boucle, une cellule de quelques notes que l’on répète, une ponctuation que l’on bégaie jusqu’à la transe…

Quelques exemples de riff célèbres :

Extrait “Smoke on the water” (Deep Purple)

Extrait “(I cant get no) satisfaction” (Rolling Stones)

Extrait « Purple Haze » (Jimmy Hendrix)

…mon riff préféré : extrait 5ème symphonie de Beethoven

Enfin celui qui ouvre cette chanson et qui va nous donner la pêche ce matin

Extrait de « Love Illumination »

Les arrangements de Franz Ferdinand sont léchés à l’extrême.

La science de l’espace sonore est poussée à la perfection, et réussit le miracle de faire sonner votre téléphone comme une chaine stéréo. Vous qui êtes encore au lit à côté d’un radio réveil en forme de toaster ou dans votre voiture avec un système loudness qui produit des soubasses dont le seul but est de montrer votre puissance à la voiture d’à côté, ou vous qui êtes dans le métro avec un casque qui ne laisse filtrer que les aigües pour chatouiller les narines de votre voisin, sachez que les Franz Ferdinand n’ont rien laissé au hasard, et que leur disque sonnera où que vous soyez…

Extrait de "Fresh Strawberries"

Si les Champs-Elysées étaient la demeure éternelle des héros de la Grèce Antique, les champs de fraises (Strawberry Fields) sont la dernière demeure des héros du rock …

Oasis ne racontait pas grand chose, Blur parlait de la vie dans les banlieues de la middle class anglaise, les textes de Franz Ferdinand sont des petits joyaux qui évoquent aussi bien la rétractation du temps dans une histoire d’amour que les recommandations aux amis pour ses funérailles.

Extrait de « Goodbye lovers and friends »

Les emprunts aux anciens sont inévitables. Ne boudons pas notre plaisir. Science des chœurs, contrechants de voix, le chanteur pratique même la technique du double lead voicing… (voix doublées à l’octave), guitares western, harmonies vocales pas loin des Beach boys. Le rock est une muse complexe, dont le maquillage n’est réussi que s’il ne se voit pas. Et c’est tout l’art des Franz Ferdinand : camoufler la science derrière l’évidence.

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.