Florent Marchet est un Ulysse qui ne veut plus rentrer chez lui. L’Odyssée, c’est la première intrusion de l’altérité dans la littérature. L’altérité, c’est ce qui vous empêche de rentrer chez votre femme ce qui vous confronte à des monstres, des cyclopes et des envoûteuses. Florent Marchet adore ces rencontres et pense, à raison, que se perdre est le but du voyage. Sa voix, entre un Souchon vitaminé et un Christophe électronique, porte la diction désenchantée d’un monde qui ne laisse d’autres choix que la fuite. Son équipage a de la classe, ses musiciens du style, et son vaisseau est un joyeux batyscaphe de l’espace entre capitaine Nemo et Albator. Go go Florent, on te suit …

florent marchet
florent marchet © Olivier Metzger / Olivier Metzger

Que font les anges, demande Florent Marchet. Il sait bien qu’ils sont notre futur. La différence entre un ange et un homme, c’est que la pensée de l’ange est manifestation immédiate. Un ange qui pense à un piano à queue par exemple, et boum, le piano à queue apparaît devant vous. C’est pourquoi l’ange ne peut pas mentir. Chez l’homme, c’est encore compliqué. La maison dans la tête de l’architecte avant qu’elle soit construite doit passer par les mains de beaucoup d’hommes et plein de corps de métiers. Mais c’est à une simplification du processus de création que nous assistons, pour preuve l’imprimante 3D. On y va, on y va.. Et Florent Marchet est aux avant-postes de ce voyage.

Mais revenons un peu sur terre, il est bon d’entendre des perspectives soniques, des mouvements vertigineux, des explosions synthétiques allumés par un prophète joyeux, un Houellebecq optimiste, un surfeur de l’espace sur une mobylette cosmique customisée par un designer des seventies, aux textes directs et sophistiqués à la fois, faits de litotes à tiroir supportant une lecture à plusieurs degrés, un ésotérisme non excluant : si l’on reste au premier degré, on voit des chouettes paysages un peu barrés avec des nuages mauves, si l’on passe au degré 2 on entrevoit une solution à la lourdeur newtonienne, et si on arrive au 3ème degré, nous voilà propulsés dans un monde quantique merveilleux ou tout est possible, où le chat de Schrödinger est vivant et mort à la fois, ou l’électron est ici et là en même temps, où le temps est aboli.. Plongeons, avec Florent Marchet dans un espace infini de caresses aux effluves chocolatées saupoudrées d’un nuage de voix lactée…

Les extraits du jour : "Où étais-tu", "Que font les anges", "Space Opera" et "Ma particule élémentaire"

► ► ► VOIR | + de vidéos de Florent Marchet

► ► ► ÉCOUTER | L'album Bambi Galaxy

Les liens

Le site de Florent Marchet

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.