Robert Glasper
Robert Glasper © Reuters
@ Persevere Robert Glasper, pianiste de jazz né au Texas, initié par sa mère au Gospel, lorsqu’il fit ses études à New York, mit sa technique au service du hip hop, qu’il pratiquait avec autant de bonheur que son jazz. Le motif musical qui tourne jusqu’à l’infini, est une figure musicale inventée par le sampler.Cette machine instrument qui apparait dans les années 80, permet d’enregistrer une phrase acoustique entière, que l’on restitue en appuyant sur une touche de clavier. Les rappers se sont ainsi largement servi, samplant des rythmiques sur tous les disques soul. Ainsi, des DJ, pas musiciens, en copiant des phrases de musiciens, ont inventé un style puissant basé sur la répétition, tellement puissant que les musiciens à leur tour se sont mis à les copier en développant un jeu basé sur le cycle.La boucle est bouclée, comme dirait Beethov qui n’était autre que le premier inventeur de la boucle avec son fameux Pom pom pom pom.. @ Somebody Else Ici il est question d’abandon, de lâcher prise, la magnifique voix d’Emeli Sandé semble même abandonner la mélodie. Elle n’émet plus qu’une plainte extatique, sur laquelle après la répétition du motif jusqu’à l’orgasme, elle part en vibes subtiles.La vibe est au chanteur de RNB ce que l’ornementation est au musicien baroque. Une broderie qui vient se rajouter à la mélodie, un motif que l’on surpique librement et selon son inspiration. Ces passages libres que l’on laissait aux chanteurs lyriques pour conclure une cadence ou la fin d’un opéra constituent la signature vocale d’un chanteur, et font son style et sa renommée.@ Jesus Children C’était la voix de Lalah Hathaway, fille de Dony Hathaway, qui nous rappelle que la première transe fut religieuse. Les anglo-saxons protestants privés de peinture et de sculpture n’avaient que le chant choral pour enseigner les évangiles. Les esclaves christianisés petit à petit repoussèrent les mélodies des cantiques pour y inscrire leur propre détresse, et exprimer leur propres sentiments, qu’ils reconnaissaient dans l’ancien testament à travers l’esclavage des hébreux et leur libération face aux pharaons. Leur liberté fut de pousser les limites des cantiques et enfin de reconstituer cette tradition africaine du call and response, l’appel d’un chanteur et la réponse des chœurs, et c’est ainsi qu’un gospel n’est ni plus ni moins qu’une séance de psychanalyse collective, ou le groupe cherche à soulager la peine du soliste qui s’exprime. @ Trust ### Pour aller + loin [> Retrouvez de nombreuses vidéos sur le site de Robert Glasper](http://www.robertglasper.com/media/) ## Les liens [Robert Glasper Experiment](http://www.robertglasper.com/)
Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.