Voici un nouveau venu au verbe bien pendu, le chanteur Leeroy, ex du collectif de rap Saïan Supa Crew… Son premier EP, « Château rouge » est sorti il y a quelques jours.

Château rouge

Spy Music, terme anglais pour désigner un genre inventé par John Barry, le génial compositeur des James Bond.

Techniquement, l’effet vient d’un accord mineur dont la quinte monte par demi-tons, créant une tension croissante marquant une action risquée qui peut finir de façon explosive, mais portant l’assurance que le héros va s’en tirer avec panache.

C’est l’histoire de l’audacieux Leeroy.

Voilà enfin le chaînon manquant entre le rap et la chanson, entre la musicalité rugueuse estampillée street credibility et un gros son à l’anglaise pour chansons à texte.

Les arrangements sont expressifs et pleins d’humour, les mélodies bien senties, la voix assurée, la classe américaine et l’humour doo wap, Leeroy est le Perry Como du XVIIIème arrondissement, le Frank Sinatra du 93, au charme lucide et dévastateur, ne cherchez pas, on l’a trouvé…

Textes profonds dits avec légèreté : « l’honneur est à la peine, les toilettes sont à la turque, l’éducation à la dure et le bonheur à la traîne, wap douap, wap wap douap… »

Personne

Si la tendance est au chant chez les rappeurs, ils se contentent souvent de faire le flow sur les couplets et laissent chanter les refrains à une sirène RNBelle émettant des plaintes n’ayant d’autre but que de renforcer la virilité du lascar.

Ici, point de ça, Leeroy nous sert de vraies chansons, avec sa faconde de matamor, façon Bébel quand il prenait son élan, juste avant l’arnaque…

Emmène-moi

Sa lucidité teintée d’humour nous évite les lourdeurs de prêches indigestes ou d’imprécations obsolètes.

Son regard sans complaisance sur lui-même, se moquant de ses faiblesses, de sa solitude, est plus fort qu’un témoignage et produit le curieux effet de galvaniser, de mettre la pêche et de se dire que tant que le constat est lucide, la solution est fatalement là, tout près, puisque la moitié du travail est fait lorsque l’on nomme les choses, et Leeroy n’a pas son pareil pour mettre les mots justes là où il faut…

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.