Kadebostany - pop collection
Kadebostany - pop collection © Radio France

Bonjour André Manoukian, ce matin vous nous présentez un DJ Suisse et son groupe, Kadebostany, qui mêle Orient et Occident sur fond de groove dans l’album ‘’Pop Collection’’.

Extrait de "Walking with a ghost"

D’emblée, la gamme mineure orientale donne la couleur : avec son 5ième degré diminué, elle monte et descend sur un piano bastringue dans une réverbération de hall de gare.

Saluons en passant l’excellente initiative de la SNCF qui depuis mars dernier a installé des pianos dans une dizaine de gares en France , permettant à des pianistes de tout poil de vivre une expérience intime et concertante à la fois, la réverbération de la gare permettant à la moindre petite mélodie maladroite de sonner comme une musique de film, rendant le baiser de quai de gare que vous échangez avec votre fiancée carrément cinématographique, et vous voilà tels Omar Sharif et Julie Christie dans le Docteur Jivago .

Mais revenons à notre piano bastringue à nous, celui de Kadebostany, qui nous emmène dans un non moins fameux train :

Le Trans-Orient Express.

Extrait de "Crazy in love"

La chanson de Beyoncé reprise à la moitié du tempo, comme un hymne halluciné dans une mise en scène Orwellienne d’un futur qui serait voué à l’amour sous la menace d’une brigade de charme en uniforme bleu ciel à brandebourgs dorés.

La voix nonchalante de la chanteuse Amina, sorte de Marlène Dietrich post moderne accompagnée par une fanfare Balkanique sur des rythmiques de DJ, dessine un pays idéal, la Kadebostany, situé au nord de l’Italie, à l’est de la Suisse, et à l’Ouest de la Turquie.

C’est un manifeste, une utopie réalisée par le fondateur du groupe qui se nommeKadebostan.

Loin de se comporter en dictateur ubuesque d’une dynastie de pacotille, il revendique au contraire, le droit de s’affranchir de toute contrainte nationaliste et crée ce royaume imaginaire justement pour échapper aux contraintes stylistiques et pouvoir mêler aussi bien une trompette mexicaine qu’un Koto Japonais.

Extrait de "Hey"

Allez, une fois de plus, osons un peu d’espoir, il y en a besoin en ce moment : puisque la musique peut mêler de manière harmonieuse des influences aussi diverses que l’Orient des Balkans avec le flow de Brooklyn sur des mélodies du Piémont, pourquoi ne pas y arriver en vrai ? Pourquoi ne pas voir le futur qui nous attend débarrassé de la peur des rétrogrades qui préfèrent que le train recule ?

Le Trans-Orient Express autrefois roulait de Paris jusqu’au Bosphore en passant par Venise et Trieste.

La Kadebostany possède une monnaie sur laquelle on peut voir sa devise : recherche et découverte.

Pour devenir citoyen de la Kadebostany, rien de plus simple. Il suffit de faire une demande de naturalisation sur Facebook. Combien de citoyens compte le pays pour l'instant ? "Impossible de vous répondre : la personne chargée du dernier recensement n'est jamais revenue."

Extrait de "The Eagle"

Les liens

Le site de Kadebostany

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.