C’est l’histoire d’une femme qui nous regarde, plan serré sur la pochette de son album, fière et sereine à la fois. Il y a du désir ardent dans ce visage offert. C’est elle ce J majuscule, demoiselle encore et femme plus que jamais. Amazone fière à la barre de son piano, grand vaisseau qui fend l’océan de son désir. Oui, Jeanne Cherhal a faim, faim de tout, faim le jour et la nuit, faim de mélodies addictives, faim d’harmonies enveloppantes, faim de nous séduire. Et c’est réussi

Ce nouvel album est en fait l’histoire d’un grand trait d’union entre deux amoureuses. 1972 : Véronique Sanson, amoureuse au talent désarmant crée une révolution féminine dans la pop française. 2014 Jeanne Cherhal lui répond en écho avec la même troublante féminité même si le combat du féminisme a depuis heureusement changé la donne. Jeanne aimante, ardente et palpitante, chante, vibre, joue, exalte et exulte. Comme un hommage, un remerciement à la grande sœur ainée qui a presque tout inventé sans même s’en apercevoir…

Sanson donc pour l’inspiration, mais avec du son. Un son dont on avait oublié qu’il puisse exister grâce à la réalisation de Sébastien Hoog, un archéologue de la mythologie analogique qui semble avoir fait pleurer les amplis à lampe devant tant d’émotions désarmantes. Comme dans cette chanson insoutenable et bouleversante « Noxolo » qui raconte le destin tragique d’une femme sud africaine, morte tabassée à coups de tessons de bouteilles parce qu’elle était lesbienne .

Jeanne Cherhal suffragette de son désir, se laisse submerger par son plaisir trouvant les mots pour chanter que l’amour physique n’est pas toujours sans issue. Jeanne Cherhal, mutante en femen occidentale sait aussi militer pour la maitrise de son corps et de celui de ses sœurs. 11 chansons essentielles, nées du courage intime de cette femme debout. Réveillée en toutes circonstances. Dans la colère comme dans l’amour. Découvrir aujourd’hui un nouvel album sans ses racines historiques est presque impossible. Aimer un nouveau disque qui affronte sa propre filiation pour la transcender, c’est oser produire un classique. C’est le cas d’histoire de J

► ► ► ÉCOUTER |+ d'extrait de "Histoires de J"

Evénement(s) lié(s)

Jeanne Cherhal en concert

Les liens

Jeanne Cherhal, site officiel

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.