Album Mofo Party Plan
Album Mofo Party Plan © Radio France
**Un réveil tonique avec ce groupe électro-pop qui nous vient de Nîmes et qui semble avoir assimilé les influences des meilleurs groupes anglo-saxons, Mofo Party Plan** **Extrait de "Hard Time"** La voix du chanteur implore en pentatonique tribal une pure incantation cheyenne, juste accompagnée de percussions, et puis soudain, une guitare mi-funky, mi-zaïroise, un riff qui fait furieusement penser aux Talking Heads, ces chamans yankees des années 80, dont David Byrne, le génial chanteur est toujours en activité. S’il fallait dessiner un paysage sur la musique de Mofo Party Plan, il serait furieusement ‘’roborganique’’, façon Mad Max rencontre Jeunet et Caro, alimenté par une centrale électrique dont l’énergie seraient produite par des dynamos de milliers de cyclistes ayant mangé des champignons furieux. Une telle vitalité mériterait un Grammy Award par ces temps de morosité, en tout cas, quand la jeunesse montre l’exemple à la jeunesse, on se dit qu’il y a de l’espoir !**Extrait de "Sexy Cuban"** Quand 4 Nîmois rencontrent un producteur belge, ça donne une pêche incroyable, et ça vous fait penser qu’il y a décidément des ressources vives dans notre pays, et que nous avons enfin rattrapé notre léger retard en terme de rock'n roll et d’énergie. Ces gamins ont la pêche des Red Hot Chili Peppers, l’intelligence des Talking Heads, et vont chercher leurs riffs dans la meilleure période Cure. Des érudits du rock à l’énergie dévastatrice, puisant sans vergogne dans les grands crus millésimés pour pratiquer un assemblage gonflé que des vétérans n’oseraient plus.C’est à ça que ça sert, d’être jeunes. Allez-y, sales gosses ! Mettez-nous une grande claque dans tout ça et rappelez nous nos chaudes nuits du Bus Palladium de la grande époque, qui renaît, soit-dit en passant.**Extrait de "Voices"** La section rythmique est impeccable, efficace et sophistiquée, les guitares effectuent des contrechants omniprésents, des traits rageurs et ravageurs qui dressent des lignes de force sous tendant un édifice qui s’élabore sous nos oreilles dans des contreforts gothiques et des arches de bonne humeur... Enfin, la voix rageuse du chanteur aux étranglements post rockabilly a intégré tous les codes des anciens en gardant la fraicheur du gars qui fonce sans se poser de questions. Ça tombe bien, un chanteur qui se pose des questions est un chanteur mort. La voie est libre, la tête est dégagée et ne doit remplir qu’un seul rôle, faire sortir le son, partout, dans le nez, la gorge, le front, entre les deux yeux, avec la vivacité d’un p’tit gars qui sait cracher dans l’œil d’une guêpe.**Über** ## Les liens [Le site de Mofo Party Plan](http://mofopartyplan.bandcamp.com/)
Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.