Keith Jarrett
Keith Jarrett © corbis

Evénement ce matin : voici le nouvel album de l’immense pianiste Keith Jarrett, avec son vieux complice contrebassite, Charlie Haden, « Last Dance »…

Keith Jarrett
Keith Jarrett © corbis

My old flame

Keith Jarrett est une diva. Si ce pianiste de génie qui détient le record de ventes de jazz avec le fameux Köln Concert agace nombre de critiques de jazz lassés de le voir quitter la scène en plein concert par la faute d’un spectateur ayant toussé trop fort, mettons-nous à sa place deux secondes.

Quand il s’assied derrière son piano, il n’a aucune idée de ce qu’il va jouer, simplement, il laisse venir.

La salle est en apnée, la tension amplifie chaque note qui revient vers le pianiste augmentée de la qualité d’écoute prêtée par le public, comme un écho qui dicte d’autres notes et ainsi s’engage un dialogue musical dont les spectateurs sont partie prenante. C’est pourquoi il ne supporte pas le moindre relâchement de leur part, et comme il ne peut pas virer le spectateur récalcitrant, il quitte la salle.

Round Midnight

Charlie Haden est un contrebassiste qui laisse la place au soliste, le suivant dans son parcours en lui plantant de solides repères.

Nos deux compères, qui ont commencé ensemble dans les années 70 et qui furent fâchés plus de trente ans se retrouvent dans la grange de Keith Jarrett, où il a son vieux Steinway, revisitant les standards de Gershwin, Monk, Cole Porter.

Every Time We Say Goodbye

Keith Jarrett surprend son monde quand il y a vingt ans, il se met à jouer les grands standards. Ses copains le traitent de ringard, mais lui trouve qu’il y a plus de modernité à exploser une mélodie de Cole Porter qu’à jouer des créations intelligentes mais qui se ressemblent toutes, dit-il.

Miles Davis quand on lui demandait s’il rejouerait du jazz un jour répondait : Ce serait comme coucher avec ma grand-mère. Eh bien Keith Jarrett couche avec sa grand-mère pour notre plus grand bonheur, et la transforme au passage en jeune fille so sexy…

Dance of the infidels

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.