Bonjour André Manoukian, aujourd’hui vous nous parlez d’un groupe né entre Paris, Bamako, et Rio, Rivière noire et de son album éponyme

Extrait de "Chovendo" Il est des projets musicaux qui se préparent comme des expéditions. La musique de tout temps a suivi la route des hommes : tantôt celle des migrations, tantôt celle des caravanes, la route du sel, la route de la soie, tantôt celle des déportations, la route des esclaves. Ce voyage-là a été monté par Jean Lamoot, producteur bassiste né en Bretagne mais élevé en Afrique, partageant sa vie entre Paris et Bamako, la flamboyante capitale du Mali et de toutes les musiques d’Afrique, où le grand Salif Keita installa son studio pour y recueillir la voix des musiciens de son pays.C’est là qu’il a retrouvé Orlando Morais, chanteur Brésilien et Pascal Danae, guitariste guadeloupéen né à Paris, et en guest sur un titre Sylvie Hoarau, la chanteuse du groupeBrigitte. Alors est-ce une entreprise de reconstruction d’une Afrique mythique, la réunion de ce qui fut séparé autrefois ?Extrait d'"Oreille éléphant"

Rivière Noire
Rivière Noire © radio-france

Dans l’ile de Goré, au large de Dakar, on peut visiter la maison des esclaves, où étaient séparés dans des pièces minuscules hommes, femmes, enfants, et jeunes filles. On envoyait à dessein le père au Brésil, la mère en Floride et l’enfant à Cuba, on leur ôtait leurs noms et ils traversaient l’Atlantique avec un matricule, dans des conditions les plus épouvantables, les survivants étant renommés par leur acheteur. Dans la maison de Gorée, on peut voir la porte sans retour, qui donne sur la mer et à bord de laquelle on embarquait les esclaves sur les bateaux. Par cette porte beaucoup d’hommes sont partis, mais beaucoup de musique aussi. Et cette musique s’est retrouvée au Brésil, à Cuba, à la Nouvelle Orleans, et aujourd’hui elle est revenue riche de ces influences.

Extrait de "Londres Paris" Ce groupe est le creuset de toutes les musiques parties d’Afrique qui après avoir voyagé dans le monde entier sont revenues au pays.Ecoutons la musique de cette rivière noire, Sidharta ne dit-il pas que l’homme sera sauvé quand il comprendra le murmure de l’eau…

Extrait de "Cuando"

"Bate longe" :

Les liens

Le site de Rivière noire

La page Facebook de Rivière noire

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.