Ce matin de Noël, André Manoukian passe en revue les "Christmas Specials", ces albums de Noël dans la grande tradition américaine qu’ont chantés Barbra Streisand, Franck Sinatra, Elvis Costello ou Bob Dylan...

Barbra Streisand, ce matin de Noël avait dû avoir un peu d’extasy dans ses cadeaux. Barbra vient des comédies musicales de Broadway, autant dire qu’elle en a chanté des trucs inchantables, avec des modulations dans tous les sens, et des ralentissements et des accélérations de tempo... Une décathlonienne de la mise en place. Et la voilà qui embarque le traîneau du Père Noël à 200 à l’heure, comme si elle avait voulu le mettre dans le mur avec ses rennes, ses clochettes, ses cadeaux et tout son cirque. Et bien elle réussit à nous rendre l’exercice éminemment musical : une polyrythmie endiablée avec changements de tempi , et l’histoire prend un autre sens : "Jingle Bells" devient Jingle music

Bien sûr, "Santa Claus is coming to town" est une chanson de Noël construite comme un standard de jazz, qui ressemble furieusement à "Straight no chasser" de Thelonious Monk d’ailleurs. En plus, quand on l’entend chantée par Michael Bublé, on se sent pousser des ailes : vous voilà relié direct à la patinoire de Rockfeller Center à New York. La magie du crooner est puissante.

Mais le ponpon c’est Bob Dylan, qui prend sa voix de Tom Waits qui aurait respiré de l’hélium et qui me rappelle la fois où mon père s’était déguisé en Père Noël et, pour ne pas qu’on le reconnaisse, n’avait rien trouvé qu’un masque vénitien, ce qui faisait qu’il ressemblait à Belphégor déguisé en Papa Noël. Et bien sûr, cela avait fait hurler de terreur tous les petits. Un des Noël les plus comiques de ma carrière. Allez, on se repasse un Dylan, c’est lui le meilleur quand même !

Voilà, ces scies qui vous poursuivent partout pendant les fêtes mais qui réjouissent tant les enfants, les mamans aussi, et puis les papas faut dire, puisqu’ils voient leurs enfants réjouis comme au premier jour, et puis les papys et mamys dont on espère qu’on passera encore beaucoup de Noël en leur compagnie... Bon, finalement, ces chants ringards qu’on déteste, on se dit qu’un Noël sans eux, ça n’est pas vraiment un Noël… Alors merci Barbra, Michael et chantons ensemble, histoire de nous réunir le temps d’une chanson, le "Blues de Noël" de Dylan…

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.