Chassol
Chassol © Radio France
Bonjour André Manoukian, vous nous parlez ce matin de Chassol, un claviériste surdoué qui compose une musique électronique dans laquelle il incorpore les sons qu’il ramène de ses voyages… **Extrait de "Two Lines", tiré d’"Indiamore"** Quand les DJ se sont emparés de la musique dans les années 90, les musiciens l’ont eu très mauvaise. Quoi, les DJ, ces gars qui poussent deux boutons sur une platine, ces voleurs de sons, ces contrefacteurs, soudain les voilà qui déclenchent des critiques dithyrambiques de la planète rock sans parler du fait qu’ils piquent le boulot jusque dans les bals de village … Mais force est de constater qu’il y de la créativité chez les pousse boutons. Et même que les DJ inventèrent une forme musicale, la technique de la boucle, ainsi que des textures sonores nouvelles. A tel point que parfois il y a plus de musique chez un DJ que chez un musicien. Chassol lui, réalise la quadrature du cercle : il a capté l’héritage des DJ tout en étant un pianiste érudit qui étudia au conservatoire dès l’âge de 4 ans puis acheva ses études à la Berklee School of music de Boston..**Extrait d'"Odissi"** Chassol prend un malin plaisir à mélanger ses deux cultures : Il y a toujours un élément organique mêlé aux synthés vintage, des grillons en boucle qui pulsent sur la même fréquence que le trémolo d’un clavier, comme si le chant de la nature répondait aux harpes électriques du démiurge Chassol.
Après l’écriture pour le cinéma, ce pianiste d’origine martiniquaise fit ses premières armes avec la fine fleur de l’électro versaillaise, **Phoenix** , puis **Sébastien Tellier** . Gageons qu’il mit à leur service la science de ses accords, sa technique pianistique, et qu’en retour il reçut la patience d’empiler les boucles, les sons et de jouer avec le temps pour installer des textures sonores dans l’espace. Ici, il part d’une phrase parlée pour en extraire la mélodie tel Jean Baptiste Grenouille, le savant parfumeur du roman de Süskind qui savait capturer le parfum des gens. **Extrait de "Music is god my love"** Sur sa Bio, il est écrit : L’inspiration de Chassol va de Stravinski à Steve Reich en passant par Ennio Morricone, Miles Davis ou The Cure.Moi je rajouterai juste ceci : Chassol nous restitue l’essence sonore du monde. Aujourd’hui, les gens écoutent la musique gratuitement, mais quand on aime un artiste, alors on fait un acte militant, on achète son disque. S’il est une cause qui mérite, c’est celle de Chassol, édité dans l’excellent label Tricatel de Bertrand Burgalat. Oui, décidément ce garçon nous restitue l’essence sonore d’un monde dans lequel il fait bon vivre, un monde de nature et d’électricité...**Extrait de "Meredith’s Ultrascore"** **[► ► ► Et aussi : sur Arte Live web, Chassol présente Indiamore](http://liveweb.arte.tv/fr/video/Chassol/)**
Chassol
Chassol © Radio France
## Les liens [Le site de Chassol](http://www.chassol.fr/)
Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.