Maurice Segall, directeur du festival les Déferlantes francophones Maurice Segall, très attaché à la scène francophone non-française, est à l’origine de ce festival qui fête sa 10ème édition. Lui-même et le maire de Capbreton, réélu ont porté le projet. L’originalité de cette manifestation est de se consacrer très prioritairement aux artistes francophones d’Amérique du Nord. Il s’agit donc d'illustrer l’exemplarité de cette résistance tranquille mais vigilante face aux tentatives d’uniformisation culturelle. Ce festival existe pour faire exister et entendre la voie d’une "autre Amérique".

invité(s)

Viviane Sicnasi

Titulaire d’une licence de sciences économiques, elle est longtemps attachée de presse spécialisée en musique et plus particulièrement en jazz. Elle est longtemps directrice artistique du Jazz Club. En 1974, du temps de la Grande Parade du Jazz, ancêtre du Nice Jazz Festival, elle est directrice de la communication. Elle assure la production du Nice Jazz Festival depuis 2001, prenant la relève après la direction assurée par Michel Leeb. Elle continue à assurer la promotion d’artistes comme Jimmy Cliff.

Dee Dee Bridgewater

Née le 27 mai 1950 à Memphis, elle grandit à Flint dans le Michigan. Son père, Matthew Garret, est un trompettiste de jazz. À 16 ans, elle intègre un trio de rock et rhythm and blues. À partir de 18 ans, elle étudie à l'Université du Michigan, puis à l'Université de l'Illinois. Elle fait de nombreux concerts avec son groupe de jazz, notamment en URSS en 1969. En 1971, Dee Dee Bridgewater intègre l'orchestre de Thad Jones et Mel Lewis en tant que chanteuse

programmation musicale

Dee Dee Bridgewater

Mama don't Ever Go Away album: Red Earthlabel: DDB Recordsparution: 2007

Les Innocents

Colore album: Meilleurs souvenirslabel: EMIparution: 2003

Joy Denalane

Let Go album: Born and Raisedlabel: BMGparution: 2007

liens

Champs Libres : Les Déferlantes Francophones

L'équipe

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.