Troisième portrait d’espion narré par Stéphanie Duncan, celui de Rafi Eitan qui fut l’un des agents des services secrets d’Israël. Pour le Mossad, Rafi Eitan dirigea notamment le commando qui, en 1960 en Argentine, enleva le nazi, Adolf Eichmann.

Rafi Eitan
Rafi Eitan © Getty / David RUBINGER

L’espion israélien, Rafi Eitan, est une véritable star mondiale lorsqu’en 2019, il meurt à Tel Aviv à l’âge de 92 ans. Sa notoriété et, en Israël, sa stature de héros national, le chef du commando du Mossad - les services secrets israéliens - les a acquises en 1960 ; quand, dans des conditions rocambolesques et à hauts risques, Il a dirigé le commando qui a enlevé en Argentine le nazi Adolf Eichmann pour le livrer à la justice israélienne. 

Mais la capture d’Eichmann n’est qu’un épisode de sa longue carrière, commencée dès sa jeunesse dans la Haganah et dans les combats contre l’armée britannique. Des missions toujours audacieuses et dangereuses au service d’Israël. Plusieurs centaines dit-on. 

On en connaît quelques unes, mais la plupart sont encore inconnues à ce jour, certaines (pas très « morales » dirons-nous !) le resteront sans doute longtemps. Rafi Eitan, un espion qui sait tout du métier : à la fois stratège et homme d'action sans état d'âme, voire homme de main. Des mains puissantes qui n'hésitent pas à tuer.

Les voix 

  • Daniel Kenigsberg
  • Mathieu Marie

La réalisation

  • Préparation : Emmanuelle Fournier
  • Mixage : Ludovic Asselot
  • Réalisation : Anne-Sophie Ladonne

La musique

L’émission possède son générique original, composé par Nicolas Errèra.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.