Espion américain des années soixante en Amérique latine, Philip Agee démissionne, s’exile et publie en 1975, "Journal d’un agent secret", où il révèle au monde les opérations secrètes des services secrets américains. Quarante ans avant Edward Snowden, il incarne encore aujourd’hui à la CIA la figure absolue du traître.

En octobre 1987, l’ancien espion de la CIA, Philip Agee donne une conférence de presse à Los Angeles
En octobre 1987, l’ancien espion de la CIA, Philip Agee donne une conférence de presse à Los Angeles © Getty / Bettmann

Quarante ans avant Edward Snowden, Philip Agee, espion de la CIA, voulut révéler au monde les pires opérations des services secrets américains

Entré à la CIA en 1957, cet Américain de bonne famille part en poste en Équateur, en Uruguay et au Mexique. Avant de démissionner en 1969 et, quelques années plus tard, de publier Inside the Company, CIA diary - en français, Journal d’un agent secret)- un livre-choc où il raconte le quotidien d’un espion ordinaire et, surtout, révèle pour la première fois les coups tordus pratiqués secrètement par les États-Unis en Amérique latine : espionnage, corruption, organisation de coups d’état, soutien aux juntes militaires et à leurs polices, formation à la torture. Philip Agee ira jusqu'à donner les noms de milliers d'agents de la CIA. 

En 1975, aux États-Unis, le best-seller provoquera un véritable séisme dans les consciences, déjà bien ébranlées par la déroute au Vietnam et le scandale du Watergate. Mais aussi la haine de la CIA qui ne pardonnera jamais cette trahison à Philip Agee, l'espion américain qui a terminé sa vie à Cuba. 

Les voix

  • Geoffrey Carey
  • Nathalie Duong
  • Damien Morel
  • Éric Hauswald
  • Éric Lainé

La réalisation

  • Préparation : Nathan Gallo 
  • Prise de son : Loïc Frapsauce
  • Mixage : Maxime Ingrand
  • Réalisation : Anne-Sophie Ladonne

La musique

L’émission possède son générique original, composé par Nicolas Errèra.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.