Depuis l'annonce de la fermeture de leur usine par le groupe Japonais, en septembre 2020, les ex-salariés de Bridgestone se battent, chacun à leur manière, pour retrouver du travail et préserver l'emploi.

Les ex-salariés de Bridgestone à Béthune
Les ex-salariés de Bridgestone à Béthune © Radio France / Lionel Thompson

Le 16 septembre 2020, les quelques 860 salariés apprenaient soudainement la fermeture programmée de leur usine, devenue effective en avril 2021. Depuis, contraints et forcés, ils se sont lancés dans un combat pour retrouver du travail, nous dit Stéphane, 25 ans d'ancienneté chez Bridgestone :

Il a fallu se remettre en question. Trouver du travail à 50 ans ce n'est pas évident. J'ai pris l'option de me former pour devenir électricien et créer une micro-entreprise.

Aujourd'hui, 25 anciens salariés ont créé une micro-entreprise. Près de 200 autres ont retrouvé un emploi en CDI. Un projet d'usine de reconditionnement de pneus sur le site promet d'embaucher 60 personnes dès 2021, peut-être même 200 d'ici 2025. Mais beaucoup d'entre eux restent encore sur le carreau. Fabrice, 25 ans chez Bridgestone, n'arrive toujours pas à admettre la fermeture :

Je suis encore dans le déni de ce qui s'est passé le 16 septembre. Mon père y a travaillé aussi. Quand les Japonais sont arrivés, ça a baissé de plus en plus. Il faut se battre.

Les élus syndicaux toujours actifs

Pour tous ces ex-Bridgestone le petit bungalow où nous les avons rencontrés, à quelques pas de leur ancienne usine, est devenu le point de ralliement. Comme Fabrice, agent de maintenance durant 15 ans, ils peuvent y solliciter les élus syndicaux pour toutes les démarches qui les lient encore à leur ex-employeur :

Il est impossible d'y voir clair dans les dossiers que nous recevons. Si les élus n'étaient pas là, on serait perdus.

Un élu CFDT, nous montre sur la table une pile de dossiers à traiter. La bataille pour retrouver du travail, elle, va encore être longue. Stéphane en fait une question de principe :

On est entré dans une course folle au profit. On ne peut pas tous être ingénieurs. Qu'est-ce qu'on fait si on n'a plus besoin de nous passé un certain âge ? Quelle est la société de demain ?