"La lessive de Paris" est une entreprise parisienne qui fabrique et vend de façon originale une lessive bio dont les créateurs veulent minimiser au maximum l'empreinte carbone

Hubert Michaux - La lessive de Paris
Hubert Michaux - La lessive de Paris © Radio France / Lionel Thompson

C'est dans un nouvel atelier du 18ème arrondissement de Paris qu'est confectionnée cette lessive, dans trois grosses cuves en inox d'une tonne chacune. Hubert Michaux, cofondateur de l'entreprise, explique avoir eu l'idée tout simplement en faisant ses courses : 

Un soir au supermarché, j'ai pris un bidon de lessive et je suis rentré chez moi en pensant que j'avais acheté un produit écoresponsable. Je l'ai posé sur la table et me suis rendu compte qu'elle était fabriquée en Allemagne, dans un bidon en plastique, avec des produits chimiques... Faire croire que ce produit est écoresponsable, ça ne marche pas.

Pas assez bio à ses yeux, donc. Hubert Michaux et son ami Victor Cerruti, qui travaillaient jusque-là plutôt dans les médias digitaux, décident de se lancer dans la fabrication d'une lessive la plus écolo et la moins carbonée possible.

Ils débutent en 2020 après une période d'essai pour mettre au point la formule : des parfums naturels de lavande et de fleur blanche, des savons de tournesol et de colza, des enzymes naturels aussi pour que la lessive soit efficace, de l'éthanol fabriqué à partir de betteraves d'Amiens. Ils essaient de sourcer chaque ingrédient le plus près de Paris. Est-ce qu'ils utilisent leur lessive ? "Bien sûr, depuis un an et même plus avant en période de test !" répond Hubert Michaux.

Maîtriser l'intégralité du cycle

L'originalité, c'est surtout que l'ensemble de la fabrication, de la distribution et du recyclage sont maîtrisés pour dépenser le moins de carbone possible.

La commande se fait sur internet, la livraison à vélo, un pack de 4 bouteilles. Vous utilisez la lessive, quand les bouteilles sont vides vous en recommandez et on reprend les bouteilles vides qui reviennent à l'atelier. Elles sont lavées et repartent dans le cycle. On est absolument sans aucun plastique, sans aucun déchet.

A 6,90€ le litre, cette lessive est à un prix comparable aux autres lessives bio. Hubert Michaux explique qu'elle a déjà séduit 10 000 clients. Il considère que c'est aux entreprises, plutôt qu'aux politiques, de changer les choses en matière de transition écologique.

Nous pensons que la responsabilité est du côté du fabriquant. C'est aux grandes entreprises d'embrayer sur le mouvement et de ne pas faire de greenwashing en utilisant seulement quelques composants bio. La chaîne est à revoir en intégralité. Il faut produire là où les gens habitent, dans des contenants sans plastique et réutilisables. Ce ne sont pas les politiques ou les consommateurs qui vont le faire.

Les créateurs de cette lessive font donc le pari d'une production et d'une consommation locale.