La flamme olympique est arrivée à Tokyo presque incognito, face à un public japonais qui ne veut plus des Jeux à une écrasante majorité. Les JO de Tokyo doivent s’ouvrir le 23 juillet 2021, avec un an de retard. Mais qui peut dire s'ils auront bien lieu ?

Compte à rebours des Jeux Olympiques à Tokyo
Compte à rebours des Jeux Olympiques à Tokyo © Getty / Stanislav Kogiku/SOPA Images/LightRocket

Car la Covid19 est toujours là. La 2ème vague menace. Et le monde ne sait pas du tout à quoi il ressemblera dans un an. La tendance est claire : ça passe ou ça casse. Il n’y aura pas d’autre report. S’ils sont annulés, ce serait une première depuis la Seconde guerre mondiale. Mais le sport aime les symboles. Et le puissant comité international olympique verrait bien ces Jeux être le premier grand événement qui marque la fin de la pandémie.

La clé de ces Jeux, c’est un vaccin

Et là aussi, difficile d’être catégorique. Il y a bien les déclarations des présidents Poutine et Trump, mais quelles sont vraiment les chances d’avoir un vaccin fiable avant les Jeux ? L’olympisme vient défier le temps de la science. Au risque de manquer d’humilité. Alors il faut avancer, et naviguer à vue, reconnait Koji Murofushi, ancien champion olympique, et directeur sportif de Tokyo 2020. C’était il y a quelques jours au micro de Bloomberg. Alors il reste la confiance. Le savoir-faire, qui s’acquiert au fil des semaines. Et les concessions. Comme celle d’avoir des Jeux "simplifiés", c’est un fait, mais ça reste vague. Des Jeux à huis clos ? Ou avec un nombre de spectateurs très limité ? Possible. Probable. Aujourd’hui, l’accès au Japon est interdit à plus de 100 pays. Et il faudra des tests, beaucoup de tests. Et partout, tout le temps. Or, les JO, c’est 100 000 personnes ensemble, en même temps. Toutes les nations pourront-elles être là ? Ça paraît peu probable. 

Faudra-t-il réduire la voilure en terme de bénévoles ou de médias ? 

Là aussi, c’est probable. Alors oui beaucoup d’experts, de scientifiques, sont très pessimistes quant à la tenue de ces Jeux. Mais puisque la flamme est là, autant l’entretenir.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.