C’est une firme de légende qui est de retour dans le sport automobile : Renault laisse la place à Alpine, qui vient de dévoiler sa Formule 1. Et l’enjeu depasse les circuits.

C'est une voiture de légende, l’Alpine. Et sa bleu roi. Qui a fait le succès de Renault dans les années 60 et 70. Notamment sur les routes escarpées du Rallye Monte Carlo. Bref, l’Alpine c’est un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître. Les moins de 40 non plus d’ailleurs. La marque disparaît au milieu des années 90, et finalement relancée il y a quelques années par Carlos Ghosn, le même qui s’est évadé du Japon dans une malle. 

Si je vous parle de tout ça, c’est parce qu’Alpine s’apprête à faire son grand retour dans le milieu du sport automobile, et pas n’importe : en Formule 1, la discipline phare. En fait, c’est l’écurie Renault qui s’efface au profit d’Alpine. Et justement, Alpine a devoilé hier en grandes pompes sa toute première Formule 1, bleu blanc rouge, qui debutera la saison à la fin du mois à Bahreïn. 

https://youtu\.be/CZHJimBV9QM

Elle sera pilotée par la légende, Fernando Alonso, et un français Esteban Ocon, déjà chez Renault l’an dernier. D'ailleurs, tte Alpine, Esteban Ocon va pouvoir la tester pour la première fois dès aujourd’hui, en Angleterre, sur le circuit de Silverstone.
 

Si Renault s’efface derrière Alpine, j’imagine que ce n’est pas que pour faire joli...
 

Même si c’est vrai que le bleu Alpine c’est plus... seyant dirons-nous, que le jaune et le noir de Renault. Mais oui, l’enjeu n’est pas que sportif. Il est aussi - et surtout - commercial. Si Renault a choisi de mettre Alpine en avant, c’est bien pour relancer la marque. Et quelle meilleure vitrine que la Formule 1 ! 

Le potentiel d’Alpine est important. La marque Renault est trop "grand public", le constructeur veut se repositionner sur un produit plus haut de gamme, et c’est ce qu’incarne Alpine. A l’image du modèle Ferrari. Après, pas de révolution, pour l’écurie de Formule 1. Chez Renault, ou plutôt Alpine, on parle d’évolution. Donc il ne faut pas non plus s’attendre à voir les Alpine détrôner les Mercedes...  
 

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.