Ce matin dans Esprit Sport, on parle d'un club qui a une vision du football bien à lui... Et ce club, c’est au Danemark qu’on le trouve. A Herning, au milieu de nulle part. Et pour bien connaître les lieux, je peux vous dire que c’est vraiment au milieu de nulle part.

C’est là que le handball a élu domicile, dans la Jyske Bank Boxen, le Bercy danois, en plein Juttland. Et juste à côté, un stade de foot, celui du FC Midtjylland. Pas besoin de parler danois pour comprendre que ça veut dire le pays du milieu ! C’est là que ce soir, les danois du FC Midtjylland accueillent l’Ajax Amsterdam en Ligue des Champions ! Mais comment un petit club danois du Juttland se retrouve parmi l’élite du foot européen ? Eh bien son secret n’a rien a voir avec les légendes vikings, non, mais grâce à sa stratégie... de recrutement ! Midtjylland a d’ailleurs un surnom : le FC Moneyball.
 

Et a quoi correspond ce surnom ?

En fait, Moneyball c’est le nom du système imaginé par un un ancien joueur de base-ball américain, Billy Beane, incarné d’ailleurs au cinéma par Brad Pitt dans le film Le Stratège. En 2002, l’équipe des Athlétics d’Oakland, en Californie, dont le manager n’est autre que Billy Beane, réussit une saison historique, et la prouesse d’enchaîner 20 victoires d’affilée malgré l’un des plus petits budgets de la Ligue ! Incroyable mais vrai. 

Et c’est grâce... aux data ! Une analyse purement objective des données statistiques des joueurs, examinées sous toutes les coutures. Des ordinateurs pour recruteurs. Pas besoin de stars, pas besoin d’expérience, pas de gros transferts, pas besoin de vraiment connaître le football, seuls les chiffres parlent. Du rationnel, zéro émotionnel. Et c’est ce modèle qu’a décidé d’appliquer le président du club danois de Midtjylland au football, un personnage haut en couleur, Rasmus Ankersen, qui ne tient compte que des données. Et rien d'autre :
 

Et la question que l’on se pose c'est... est-ce que ça marche ? 

Alors ça ne plaira pas a tous les romantiques du football comme moi. Mais vous imaginez bien que si Midtjylland se retrouve cette saison en Ligue des Champions, c’est que ça fonctionne pas trop mal. C’est même un euphémisme : trois titres de champion du Danemark en 5 ans. Une coupe du Danemark l’an dernier. Et une présence continue en Ligue Europa, la petite coupe d’Europe. Jusqu’à cette saison, et la Ligue des Champions ! Mais pour l’instant, c’est deux défaites en deux matchs. Donc y a encore du travail !

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.