Sur les circuits de Formule 1, on a beaucoup parlé ces derniers temps de lutte anti-raciste. Mais il y aussi, sur la piste, une lutte féministe. Et ce combat est incarné. par une jeune britannique de 22 ans à peine, déjà annoncée comme la pilote la plus prometteuse de ces dernières décennies.

Jamie Chadwick (2019)
Jamie Chadwick (2019) © AFP / CLIVE ROSE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA

C'est l'an dernier que Jamie Chadwick remporte son premier sacre dans la discipline un championnat exclusivement réservée aux femmes . Mais ce sont les compétitions mixtes qui l'intéresse, alors quelques mois plus tard elle devient la première femme de l'histoire des sports automobiles à s'imposer lors d' une course de Formule 3 britannique… 

Alors je vais pas rentrer dans les détails de division, de puissance de moteur, mais ce qu'il faut retenir c'est que la Formule 3 c'est l'antichambre de l'élite - c'est-à-dire la Formule 1. Evidemment cette victoire est un bond dans la carrière de la jeune femme.

La saison de formule 3 régionale vient de démarrer ce week-end. Jamie Chadwick a débouché le champagne sur la troisième marche du podium, devançant une dizaine de jeunes hommes. 

Est-ce qu'on peut imaginer qu'un jour, Jamie Chadwick ou une autre femme puisse remporter un grand prix de Formule 1 ?  On peut !!  parce que c'est vrai que, finalement, la F1 est peut être le seul sport où femmes et hommes ont le DROIT de s'affronter, où une fois le casque et la combinaison enfilée, il n'y a plus de questions de sexe. 

Pourtant, il faut remonter à 1976, avec l'italienne Lella Lombardi pour voir une femme prendre le départ d'un Grand Prix… Alors, les obstacles sont multiples :

  • d'abord, contrairement aux apparences, piloter une F1, c'est très physique. Jamie Chadwick s'entraîne très dur pour avoir une condition égale à ses pairs masculins.
  • Et puis il y a évidemment la question financière, décisive dans ce milieu plus que dans un autre. Or avec son nouveau sponsor, un multi-millionnaire du sport automobile. 

La jeune britannique vient de signer chez Prema, une écurie italienne par laquelle sont passés des champions masculins d'aujourd'hui (Charles Leclerc ou Esteban Ocon... )

Jamie Chadiwck peut donc légitimement espérer concourir en Formule 1 d'ici trois ans.. De quoi exaucer le vœu de l'actuel sextuple champion du monde : Lewis Hamilton, qui l'an dernier avait déclaré (je cite) :

J'espère qu'un jour, une jeune femme forte arrivera et battra tout le monde.

Thèmes associés