A 20 ans, Rikako Ikee disputera les Jeux Olympiques de Tokyo cet été. Une résurrection, pour une jeune nageuse, grand espoir du Japon, qui apprenait il y a deux ans qu'elle était atteinte d'une leucémie.

Rikako Ikee
Rikako Ikee © Getty

C'est une belle victoire. Peut-être la plus belle. Celle du sportif, sur le mal qui le ronge. En l'occurrence, d'une sportive. Elle s'appelle Rikako Ikee, elle a 20 ans, elle est japonaise. C'est une championne de natation. Très précoce, d'ailleurs. A seulement 15 ans, elle était déjà aux Jeux Olympiques de Rio en 2016, elle a même disputé la finale du 100m papillon. 

Il y a trois ans, lors des Jeux Asiatiques, en Indonésie, la gamine de Tokyo a remporté pas moins de six médailles d'or, et deux médailles d'argent, en une seule édition. Un record absolu.

Et un espoir immense, à deux ans des Jeux Olympiques, chez elle, à Tokyo. La voie royale, comme on dit. Elle devient une star au Japon. Et puis, tout s'arrête. 

En février 2019, alors qu'elle s'entraine en Australie, Rikako Ikee ne se sent vraiment pas bien. Elle ne sait pas trop ce qui se passe, mais elle rentre en urgence au Japon.

Elle est examinée, à l'hôpital, et le verdict tombe : la jeune japonaise est atteinte d'une leucémie ! Tous ses rêves s'effondrent. 

Elle ne lâche rien malgré la maladie

Dix mois de traitement, elle finit par vaincre le maladie et sort de l'hôpital en décembre 2019. Mais elle doit quand même renoncer aux Jeux Olympiques. Le temps est trop court. Et puis... On connait la suite. En raison de la pandémie, les Jeux de Tokyo sont reportés à cet été, en 2021. Un coup de pouce du destin, pour Rikako, qui se met à y croire. A travailler. Dur. Très dur. Elle reprend l'entrainement, dans les bassins, en mai 2020. Avec une seule idée en tête, être au rendez-vous des Jeux, un an plus tard. Et elle a eu raison d'y croire !  

Ce dimanche, Rikako était sur le plot de départ du 100m papillon des championnats du Japon. Et devinez quoi ? Elle a remporté la course ! Et elle disputera donc bien les Jeux Olympiques, chez elle, à Tokyo, cet été. Vous imaginez son émotion, à la sortie du bassin. Rikako a éclaté en sanglots :   

Je ne m'attendais pas du tout à gagner. Je ne pensais pas pouvoir remporter quoi que ce soit pendant un long moment. Mais je me suis entrainée si dur. Et au final, je suis entrée dans ma course en voulant me prouver que j'étais de retour. C'est cela ce que je ressens, même si vous souffrez, que vous avez mal, travailler dur est toujours payant. Je voulais juste ressentir la joie, immense, d'être ici. Et je suis heureuse. 

Alors son temps ne lui permettra pas d'être au départ des épreuves individuelles, mais Rikako Ikee fera bien partie de la sélection japonaise pour les Jeux. Elle sera alignée sur le relais du 4x100 mètres 4 nages. C'est ce qui s'appelle revenir de loin. De très loin.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.