L'ancien numéro 1 mondial du tennis a tout connu : la gloire, l'argent, les excès. Et la la chute, virtigineuse, la ruine. L'allemand Boris Becker va voir sa vie tumultueuse adaptée au cinéma.

Boris Becker en 1997 à Wimbledon
Boris Becker en 1997 à Wimbledon © Getty / Picture alliance

C'est un film qui va faire "boum". "Boum boum", même. C'était le surnom d'un tennisman de légende, une des stars du circuit des années 1980 et 1990 - ancien numéro 1 mondial - ce surnom lui avait été donné en raison de son service, mais c'est toute sa vie qui a fait "boum boum" : c'est Boris Becker ! 

L'ancien tennisman allemand va avoir les honneurs du grand écran. Un film, sur sa carrière, sur sa vie, va voir le jour. 

Le tournage doit démarrer ce mois-ci. On sait très peu de choses dessus, si ce n'est que ça s'appellera "Der Spieler", "le joueur", c'est plutôt sobre. Boris Becker sera interprété par un jeune de 22 ans, Bruno Alexander, un ancien adolescent star de la télé allemande. Et le film devrait tourner autour du premier titre de Boris Becker à Wimbledon, en 1985, quand il n'avait alors que 17 ans ! 

La premier des six trophées du grand chelem que "Boum Boum" Becker va remporter. Au total, 49 trophées, rien qu'en simple, entre 1985 et 1999, date de la fin de sa carrière. C'est juste incroyable. 

Et puis il y a le revers des médailles...   

Résumer Boris Becker à sa carrière, c'est impossible. C'est toute sa vie qui est hors norme.

Et à l'image des courts, c'est une longue descente aux enfers. Il brule le chandelle par les deux bouts comme on dit. Sexe, drogue, alcool, la totale... Tout ça va très vite le rattraper. Le fisc notamment, va lui tomber dessus très tôt, et ne le lâchera jamais.

Boris becker, c'est 25 millions de dollars de gains en carrière, quand même, ça fait un peu plus de 21 millions d'euros. Sa fortune est estimée à 100 millions d'euros au début des années 2000. De quoi voir venir. Mais tout s'effondre, entre les divorces, le fisc, la justice, les faillites, les dettes s'accumulent. L'ancienne gloire du tennis se retrouve ruinée. Au point de vendre ses anciens trophées aux enchères. 

D'ailleurs, Boris Becker n'en a pas fini avec la justice, il doit être jugé en septembre prochain, accusé d'avoir dissimulé plus d'un million d'euros.