Un nouveau record est en marche, c'est le cas de le dire, pour une paire de baskets, mise en vente aux enchères, et estimée à un million de dollars (soit plus de 800 000 €) ! Du délire, mais des records qui tombent les uns après les autres, car le marché des baskets de collection est en plein expansion.

Il y a de plus en plus de baskets aux enchères...  Ici chez Christie's en juillet 2020 les baskets de Michael Jordan utilisées quand il jouait pour les Chicago bulls en 1984
Il y a de plus en plus de baskets aux enchères... Ici chez Christie's en juillet 2020 les baskets de Michael Jordan utilisées quand il jouait pour les Chicago bulls en 1984 © AFP / TIMOTHY A. CLARY

Et si on parlait chaussures ? Histoire de tordre le cou à un vieux cliché bien macho : non, il n’y pas que les femmes qui entassent des paires de chaussures dans leurs placards : les hommes aussi ! Et elle peuvent parfois coûter très, mais très très cher !! La preuve, avec cette paire de baskets mise aux enchères aujourd'hui par la grande maison Sotheby’s, estimée à un million de dollars. Plus de 800 000 euros, oui, pour une paire de baskets

Ce serait un record absolu

Alors, vous vous en doutez, ce n’est pas une paire de baskets comme les autres. Ce sont des chaussures conçues par Adidas en collaboration avec Meissen, le grand fabricant allemand de... porcelaine ! Des baskets en cuir peintes par les artisans de la maison Meissen, qui ont ensuite rajouté des éléments en porcelaine, également décorés. Bon, ça fait cher la paire de baskets à ne surtout pas porter ! Un modèle unique. Et qui devrait atteindre des sommets. 

L'argent récolté ira au programme jeunesse du Brooklyn Museum de New York. Le précédent record pour des baskets, c’était il y a pas si longtemps, au mois d’août, déjà chez Christie’s : 615 000 euros pour une paire de Nike Air Jordan 1. 

Des records sont régulièrement battus. Il y a de plus en plus de baskets aux enchères...  

Cela fait quelques années maintenant que les grandes maisons de vente comme Christie’s ont compris le potentiel du marché des baskets de collection. On appelle cela des "sneakers", ce sont des baskets d’exception, de part leur rareté ou leur signature. C’est même considéré parfois comme de l’art, comme c’est le cas de cette paire en cuir et porcelaine. Un marché juteux, qui pèse 80 milliards d’euros

C’est aussi une façon de renouveler le public des salles de ventes, de fidéliser des acheteurs plus jeunes. Et de capter un marché en pleine explosion. Des modèles en série limitée qui sortent presque toutes les semaines, au grès des collaborations entre grandes marques de sport et maisons de haute couture, qui s’arrachent et qui se revendent pour une petite fortune. 

Cette culture de la basket, elle a ses codes, son marché, mais aussi ses ouvrages de référence, ses expositions et même ses Youtoubeurs, des experts collectionneurs suivis par des centaines de milliers de personnes. C’est toute une communauté.