Dans un mois, jour pour jour, la britannique Samantha Davies et son compagnon Romain Attanasio prendront le départ du Vendée Globe, aux Sables d'Olonne. Chacun sur son bateau, car c'est une course en solitaire. Et en laissant Ruben, leur fils de 9 ans, aux grands parents !

Samantha Davies et Romain Attanasio à Trégunc en septemvre 2018
Samantha Davies et Romain Attanasio à Trégunc en septemvre 2018 © AFP / LOIC VENANCE

Un couple au départ du Vendée Globe, dans un mois tout juste. Ce sera le 8 novembre. Une course au large en solitaire, sur deux bateaux différents forcément ! 

Dans l’un, Samantha Davies, et dans l’autre Romain Attanasio. Concurrents, mais compagnons dans la vie.

Ce n’est pas la première fois que les deux navigateurs partent en mer en même temps, sur la même course, mais jamais aussi longtemps. Le Vendée Globe, c’est trois mois. C’est la plus dure. Physiquement, nerveusement. Alors, forcément, quand deux navigateurs forment un couple, ça pose problème. Mais là, l’envie était trop forte, et Romain Attanasio a dit à sa compagne, Samantha Davies, de se lancer.

Y aller tous les deux, oui, mais ça demande toute une organisation

D’autant que le couple a un enfant, Ruben, 9 ans. Il commence a été habitué à voir ses parents prendre la mer. Même ensemble. Mais jamais aussi longtemps. Alors heureusement pour les deux navigateurs, il y a… les grands-parents ! Les parents anglais de Samantha Davies, qui s’occupent de Ruben pendant ce temps là, ils ont leur petite routine. Mais cette fois, une absence aussi longue, ça demande d’anticiper certaines choses, comme... les cadeaux de Noël par exemple !  

C’est vrai qu’on y pense jamais assez tôt aux cadeaux de Noel

Et en mer, comment ça se passe entre eux ?  Alors ils n’ont pas le droit de parler de la course, ils restent concurrents. Mais ils s’appellent, le dimanche, et surtout ils s’envoient des petits mails, pour parler de choses et d’autres, des mots doux, forcément, mais aussi… des factures qu’ils ont oublié de payer avant de partir ! 

D'ici là, place aux derniers préparatifs. Vérification de tout le matériel. Arrivée prévue aux sables d'Olonne en fin de semaine prochaine. Puis ils quitteront le village à la fin du mois, pour se mettre à l'isolement jusqu'au départ !

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.