Ce soir, ce sont les retrouvailles entre la France et la Croatie deux ans après la finale de la Coupe du Monde de football à Moscou. Iva Olivari a su se rendre indispensable et devenir une icône dans son pays, la Croatie.

Sur le banc de touche, aux côtés des joueurs et du sélectionneur croates, il y aura celle qu’ils appellent tous "Tante Iva"

De son vrai nom, Iva Olivari, elle a 51 ans. C’est la "team manager" de la selection croate de football, depuis huit ans maintenant, comme le racontent nos confreres du JDD qui lui consacrent un portrait ! C’est un certain Davor Suker, le buteur des Croates en 1998 lors de la coupe du monde en France, devenu président de la Fédération Croate, qui lui a confié ce rôle si précieux de team manager. De patronne de l’ombre. Celle qui s’occupe de tout. De la logistique, des déplacements, c’est la femme de confiance du groupe, et la confidente des joueurs. Elle est aussi là pour leur éviter de déraper.

"Tante Iva", c’est le personnage incontournable de la sélection croate

Tellement, que depuis l’Euro 2016, en France, elle n’est plus en tribune mais sur le banc de touche, aux côtés des joueurs et du sélectionneur, Zlatko Dalic, qui lui fait entièrement confiance. Avant lui, Slaven Bilic et Niko Kovac ne juraient que par elle.  

Iva Olivari, elle-même ancienne sportive de haut niveau. Le grand espoir du tennis croate. Celle qui a 14 ans a battu une certaine... Steffi Graff ! La vraie ! Une grave blessure a mis fin à sa carrière prometteuse, mais son mental lui permis de s’imposer dans un milieu qui ne voulait pas d’elle, comme elle l'avait raconté à nos confrères de l’AFP.

Et d’ailleurs, Iva Olivari se sert de sa notoriété pour mettre en valeur les femmes dans le sport sur ses réseaux sociaux. Et Tante Iva est un peu seule dans ce milieu...  Très peu de femmes, en effet, à ce poste de "team manager". A vrai dire elles n’étaient que deux lors du Mondial en Russie. Iva et... Silvia, son homologue espagnole, qui sont d’ailleurs amies. D’ailleurs, Iva a reçu un maillot de l’Espagne floué à son nom. Preuve qu’il y a encore une belle marge de progression.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.