Les salles de sports de combat restent fermées. Elles espèrent pouvoir ouvrir à partir du 22 juin, prochaine étape fixée par le gouvernement dans la sortie de crise. Mais en attendant, l’impatience commence à gagner les licenciés, privés de leur principale activité.

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.