Coiffes indiennes, peintures faciales ou logos déplacés, le sport américain et particulièrement la NFL, réagissent et décident de supprimer certains symboles jugés racistes, alors que s'ouvre ce jeudi 10 septembre 2020 au soir, la nouvelle saison du football américain.

C'est ce qui rend fou l'Amérique, le championnat de football américain - ultra populaire - qui se déroule de septembre à début février, et qui se conclut par l'un des évènements majeurs du sport mondial : le Superbowl, remporté l'an dernier par les Chiefs de Kansas City, et qui vont, à ce titre, ouvrir la nouvelle saison du foot américain cette nuit, dans un stade aux trois quart vide ! Ambiance particulière, certes, mais on commence à connaître. 

Un contexte politique

Non, le contexte dont je vous parle est politique. La remise en question de certains symboles jugés racistes. Et là, ça concerne les "Native", la communauté des Indiens américains. Ce soir, c'est une nouvelle ère qui s'ouvre pour le sport américain. À partir de ce soir, le club des Chiefs, dont le nom fait référence aux Amérindiens, a interdit à ses supporters de porter leurs traditionnelles coiffes indiennes, et de se peindre le visage comme les indiens, en rouge et blanc, les couleurs de l'équipe de Kansas City. Une question de respect, pour le président des Chiefs, Mark Donovan : 

Si l’on connaît l’Histoire, cela fait sens. Je ne savais pas ce qu’était vraiment une coiffe indienne, ce que cela représentait. Les Amérindiens m’ont expliqué à quel point cela était sacré, pour eux, ce que cela signifiait pour leur communauté.

« La réponse est simple, il faut l’apprendre aux gens. Partager cette histoire. Vous savez, vous pouvez vous peindre le visage, vous pouvez porter un chapeau excentrique, porter des bijoux, créer votre propre personnage. Faites ça. Soyez un supporter. Mais porter une coiffe indienne parce que vous trouvez ça cool, ça ne l’est pas ! »

Un cas non isolé

Et le cas des Chiefs de Kansas City n'est pas isolé...  Bien au contraire, c'est un mouvement de fond, dans le sport américain. Les Chiefs ne sont pas les premiers à faire amende honorable. L'exemple le plus frappant est celui des ex-Washington Redskins, les Peaux-Rouges, l'une des franchises les plus iconiques du sport US. Avec pour logo, un profil d'Amérindien avec deux plumes. Eh bien, exit les Redskins, l'équipe démarre cette saison avec un nom...neutre, Washington Football Team. 

Baseball et hockey aussi

Et ça ne s'arrête pas là ! dans le baseball par exemple, cela fait deux ans que les Indians de Cleveland n'arborent plus leur logo historique, celui d'un chef indien caricaturé avec un grand sourire. En revanche, certains font de la résistance : dans le hockey, les Blackhawks de Chicago, du nom d'un ancien chef indien de l'Illinois, ont réaffirmé cet été 2020 qu'ils ne changeraient pas de nom, car ils estiment que le nom rend hommage à un chef autochtone très important, qui a servi de modèle à des générations entières. C'est d'ailleurs toute la difficulté, car les Redskins et les Chiefs, eux aussi, à leur création, disaient vouloir rendre hommage aux Amérindiens, qui ne l'ont pas perçu ainsi.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.