En Laponie, la petite ville de Salla a tourné une vidéo dans laquelle elle candidate pour organiser les JO d’été de 2032 ! Une façon très originale - et pleine d'humour - d'alerter le monde sur l'impact du réchauffement climatique !

A Salla en Laponie, on ne veut pas des Jeux Olympiques d'été
A Salla en Laponie, on ne veut pas des Jeux Olympiques d'été © Getty / Matthew Williams-Ellis/Universal Images Group

Ce matin, parlons des prochains Jeux Olympiques ! Mais pas de Paris 2024, ni de Los Angeles 2028... Parlons des Jeux de 2032 ! Dans onze ans, oui il faut se projeter. Parce qu'il y a déjà des villes candidates. Brisbane, Dubaï, Bornéo, la Ruhr en Allemagne. Et Salla ! Petite ville de Laponie, au nord de la Finlande ! 3500 habitants, perdus au milieu de nulle part, avec de la glace pour seul horizon. 

Oui, Salla, où le thermomètre affiche des températures négatives la moitié de l'année, candidate aux Jeux d'été en 2032. La ville finlandaise a même sorti sa vidéo de présentation, avec logo, mascotte et même un renne baptisé Kesa ! 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Des Jeux d'été dans la ville la plus glaciale de Finlande, c'est du second degré, évidemment. La ville de Salla a eu l'idée  - géniale, il faut bien le dire - d'imaginer une candidature absurde aux Jeux pour dénoncer le réchauffement climatique.

Car le réchauffement climatique a déjà des conséquences pour la petite ville finlandaise... 

L'idée, c'est en fait de dire que l'on ne peut PAS laisser Salla organiser un jour les Jeux. Car aujourd'hui, Salla est aux premières loges ! L'Arctique se réchauffe deux fois plus vite que la moyenne mondiale. 

Conséquence, les étés au nord de la Finlande sont de plus en plus chauds, et les hivers de plus en plus courts. La faune locale est impactée, à l'image des moustiques qui sont de plus en plus nombreux, en raison de la hausse des températures. 

Et puis en Laponie, où le tourisme prend de l'ampleur, les habitants comme ceux de Salla y sont très vigilants. Ils demandent d'ailleurs au gouvernement finlandais le rétablissement d'une voie ferrée pour atteindre la région de façon plus responsable. 

Leur combat est un marathon, mais ça devient de plus en plus un sprint. Et c'est là tout le problème. 

L'équipe