A 76 ans, Hassan Moustafa règne sur le handball mondial. Le président de la Fédération internationale de handball s'apprête à accueillir, chez lui, en Egypte, le Mondial 2021, qui commence ce soir au Caire. Il a même désormais une salle à son nom, dans laquelle va jouer... la France !

C'est un homme qui règne sur sport. Depuis 21 ans. Cet homme, c'est le docteur Hassan Moustafa. Président de la fédération internationale... de handball. Lui, le professeur d'éducation physique est devenu le plus haut personnage du handball mondial, en 2000. Depuis, il n'a pas quitté son siège. Cinq mandats. Et il pourrait bien en briguer un sixième, si ce Mondial égyptien est une réussite. Sacré challenge, compte tenu du contexte sanitaire, qui accroît la pression sur l'organisation. 

Derrière son allure de papy sympathique, son sourire, communicatif, Hassan Moustafa n'est pas homme à se laisser déborder

Il gouverne. Il verrouille. Concède un peu, mais avec parcimonie. A certains égards, il y a chez lui des airs de Sepp Blatter, l'ancien grand patron du football mondial. La justice allemande a bien enquêté sur lui, il y a presque dix ans, pour des soupçons de corruption, mais ça ne l'a pas empêché d'être réélu. Et même plusieurs fois. Hassan, c'est plus fort que toi. 

Malgré les pressions, des joueurs notamment, des clubs aussi, qui ne voyaient pas tous ce Mondial d'un bon oeil, compte tenu du contexte sanitaire, Hassan Moustafa a tenu bon. Ce Mondial, c'est aussi et surtout son Mondial. Même s'il a du faire des concessions...  Sur la présence du public, notamment. Le docteur Moustafa voulait une jauge de 20% dans les salles. Ce qui a suscité un tollé chez les joueurs. Rétropédalage. Le Mondial se tiendra bien à huis clos, sans spectateurs, covid oblige. 

Un crève coeur pour celui qui rêvait de voir du public dans la salle où joueront notamment les Français, et qui porte... son nom ! Le Palais des Sports Docteur Hassan-Moustafa, à Gizeh, au pied des pyramides. Une salle de 5.000 places, à son nom, cadeau du pouvoir. Pour avoir fait de l'Egypte une nation qui compte dans un monde du handball trop européen, et dont l'avenir se joue bien au delà du vieux continent.

Thèmes associés