Après trois ans de disette, l’as du sprint, Mark Cavendish vient d’enchaîner trois victoires de suite sur le Tour de Turquie. Une renaissance, pour le britannique.

Après trois ans de disette, l’as du sprint, Mark Cavendish vient d’enchaîner trois victoires de suite sur le Tour de Turquie. Une renaissance, pour le britannique.
Après trois ans de disette, l’as du sprint, Mark Cavendish vient d’enchaîner trois victoires de suite sur le Tour de Turquie. Une renaissance, pour le britannique. © Getty / Stuart Franklin

Les légendes ne meurent jamais ! Et c’est particulièrement vrai pour le sportif dont j’ai choisi de vous parler ce matin. C’est un coureur cycliste, l’un des plus grands costauds de l’histoire du vélo, une flèche, un as du sprint, et parce qu’il ne fait rien comme les autres, il est originaire de l’île de Man, en pleine mer d’Irlande, au large de l’Angleterre. Ce coureur, c’est Mark Cavendish, bientôt 36 ans, et pas moins de 30 victoires d’étape sur le Tour de France. Seul le géant Eddy Merckx a fait mieux que le britannique.

Sauf que voilà, difficile d’être et d’avoir été

Avec le poids des années, et la concurrence de plus en plus dense chez les costauds, Mark Cavendish est passé des feux de la rampe à l’ombre du peloton. L’oubli, l’indifférence presque. Plus personne ne l’attendait. 

Et puis, une équipe lui a tendu la main. Pas n’importe laquelle, celle de Julian Alaphilippe, le champion du monde.

Elle lui a redonné de l’espoir, du sourire, de la considération, et accessoirement des co-equipiers de haut niveau. Ça peut servir. La preuve, Mark Cavendish est resté sans victoire pendant 1159 jours ! Près  de 3 ans, sans lever les bras sur la ligne. Mais ça, c’était avant la Tour de Turquie cette semaine.

Enfin une victoire ! Et plus que ça, une renaissance, pour Mark Cavendish. Cette première l’a libéré parce qu’il en a enchaîné trois  de suite. Certes, le Tour de Turquie, ce n’est pas le Tour de France en terme d’adversité, mais quand même. Le Cav se rebiffe.

Preuve qu’il est toujours un coureur XXL

A l’image de son palmarès, je vous parlais de ses 30 victoires sur le Tour, mais Cavendish, c’est aussi 15 victoires sur le Tour d’Espagne, 3 sur le Tour d’Italie, une sur Milan San Remo, et un titre de champion du monde en 2011. Quand on fait le total, c’est ahurissant. 149 victoires en carrière, c’est le coureur cycliste le plus titré en activité, juste derrière un autre sprinter, l’allemand André Greipel, le "Gorille de Rostock", 156 victoires. 

Un record  la portée de Cavendish qui rayonne cette saison. En revanche, difficile d’imaginer qu’il puisse dépasser les 34 victoires de Merckx sur la grande boucle. Renaissance oui, mais faut pas confondre avec science-fiction.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.