Plus besoin de porter un podomètre ou d'installer un capteur à son bras ou à sa cheville  pour connaître sa vitesse de course, le nombre de kilomètres parcourus, le nombre de frappes au cours d'un match. La technologie est incorporée dans le protège tibias, connecté à une application.

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.