La NBA, le championnat américain de basket, est à l'arrêt, suspendu jusqu'à nouvel ordre à cause de l'épidémie de coronavirus. C'est justement à la suite de ce test positif que les patrons de la NBA ont décidé de tout arrêter dans la précipitation.

Rudy Gobert, basketteur, le premier à avoir été testé positif au coronavirus
Rudy Gobert, basketteur, le premier à avoir été testé positif au coronavirus © AFP / JONATHAN DANIEL / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Quand les sportifs sortent le carnet de chèques contre le coronavirus

Le championnat américain de basket est à l'arrêt, suspendu jusqu'à nouvel ordre à cause de l'épidémie de coronavirus. Ce week end, un joueur français a fait un don de plus de 450 000 euros aux malades et aux employés de son club. Il faut dire qu'il avait quelques petites choses à se reprocher.  

Ce joueur, c'est Rudy Gobert, premier joueur de la NBA contrôlé positif au coronavirus, c'était mercredi dernier et c'est justement à la suite de ce test que les patrons du championnat ont décidé de tout arrêter, tout arrêter, il faut le dire dans la précipitation, alors que l'équipe du Français s'apprêtait à jouer dans une salle bondée, les spectateurs ont attendu plus que pour un concert de Madonna pour, au final, rentrer chez eux. 

Pendant quelques jours, Rudy Gobert s'est retrouvé dans l'oeil du cyclone, accusé d'avoir pris à la légère l'épidémie. Et pour cause, la veille, il avait choisi de plaisanter de la situation en caressant ostensiblement les bonnettes des micros à la sortie d'une conférence de presse. Sans vouloir vous effrayer, la prochaine fois qu'un journaliste s'approchera de vous, sachez que les bonettes, c'est comme un écran de téléphone, c'est un nid à bactéries, mousse de microbes. Rudy Gobert s'est donc pris un sacré coup de boomerang. Il versera cet argent aux différents organismes qui aident les personnes malades, mais aussi aux employés de son club à temps partiel qui sont tous au chômage technique. 

Rudy Gobert a reconnu qu'il avait été négligent, qu'il n'avait pas pris la mesure de la pandémie, un peu comme toutes ces personnes rassemblées hier aux Buttes-Chaumont, par exemple au Marché d'Aligre, pensée ce matin à la jurisprudence Rudy Gobert, celle de l'arroseur arrosé. 

Ces dons ne sont qu'un premier pas, le basketteur français promet d'autres actions  

Oui, mais pas pour l'instant, parce qu'il est en quarantaine. Mais la culpabilité, c'est ce sentiment qui se traîne comme un boulet. L'International français veut apporter sa pierre à l'édifice, sensibiliser ceux qui, comme lui, ont été un tantinet je m'en foutiste. 

Heureusement, certains sportifs n'ont pas attendu d'être contaminé pour faire des dons

Le footballeur Paul Pogba a lancé un appel pour soutenir, lui, l'Unicef. La somme récoltée permettra d'acheter des gants jetables, des masques chirurgicaux ou des lunettes pour le personnel soignant. L'attaquant napolitain Lorenzo Insigne a lui fait un chèque de 100 000 euros. Et puis, l'Inter de Milan, via ses joueurs, ses entraîneurs et son personnel, a récolté 500 000 euros pour faire avancer la recherche médicale. 

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.