Les championnats d'Europe de bobsleigh avaient lieu ce week-end en Lettonie, et ils ont donné lieu à une cérémonie particulière : des athlètes lettons ont reçu la médaille olympique qu’ils auraient dû avoir lors des Jeux de Sotchi, en 2014...

Oskar Kibermanis et l'équipe lettone de Bobsleigh en janvier 2019 lors de la Coupe du monde à Altenberg
Oskar Kibermanis et l'équipe lettone de Bobsleigh en janvier 2019 lors de la Coupe du monde à Altenberg © Getty / Picture alliance

Des athlètes lettons ont reçu une médaille olympique, celle qu'ils auraient dû avoir lors des Jeux de Sotchi, en Russie, c'est à dire six ans après, deux médailles, très exactement : une de bronze en bobsleigh à deux, et le titre olympique en bobsleigh à quatre pour le pilote letton Oskar Kibermanis et son équipe.

Initialement en 2014 à Sotchi, c'est le pilote russe Alexander Zubkov qui avait remporté les deux titres. Zubkov porte drapeau lors de la cérémonie d'ouverture, grand ami de Vladimir Poutine, qui avait ensuite pris sa retraite sportive à la fin de la saison pour devenir président de la Fédération russe de bobsleigh. 

Et pourquoi Alexander Zubkov a-t-il perdu ses médailles ? 

Lorsque le scandale de dopage institutionnalisé en Russie, orchestré par Moscou et les services secrets, a commencé à émerger, Alexandre Zoubkov a été l'un des tout premiers sportifs à être pointé du doigt. Une enquête a montré qu'il avait participé à la falsification de ces échantillons et à la substitution de ses urines, d'où une disqualification de la part du Comité international olympique. 

Son palmarès a été rayé des tablettes et la sanction a été confirmée par le Tribunal arbitral du sport. Il écope aussi d'une suspension de deux ans, mais lui n'a accepté de jeter l'éponge qu'à contrecœur. 

L'an dernier, il s'est retiré de ses fonctions

Une démission contrainte et forcée uniquement, précisait il alors, le temps de sa suspension, c'est à dire jusqu'en décembre 2020. Et en attendant, les Lettons ont dû faire preuve de patience. D'après leur entraîneur, ce doit être un record en soi. Il n'a pas trouvé d'autre cas dans l'histoire, où une médaille olympique était distribuée six ans après les Jeux.

La cérémonie a eu lieu à domicile, ce qui crée toujours une ferveur populaire un peu particulière. Et même si elle arrive tardivement, il s'agit bien de la première médaille d'or pour le pays aux Jeux olympiques d'hiver. Ces athlètes ne sont jamais montés sur un podium entre les deux guerres mondiales. Ils ont ensuite participé aux Jeux sous le drapeau du l'U.R.S.S. Jusqu'en 1991, date de l'indépendance du pays.

Depuis, certains ont réussi à décrocher de l'argent ou du bronze, mais aucun n'avait encore atteint la plus haute marche du podium. 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.