C’est une alliance qui fonctionne à plein tube ! Le club de foot de Lille et ses joueurs turcs font un carton. Sur le terrain, et au-delà des frontières de la Ligue 1 !

Les joueurs turcs Yusuf Yazici et Burak Yilmaz de LOSC Lille
Les joueurs turcs Yusuf Yazici et Burak Yilmaz de LOSC Lille © AFP / Denis Charlet

C'est un bon filon, celui du LOSC, le club de foot de Lille

Actuellement leader de la Ligue 1, devant le PSG, et qui affronte justement le club parisien ce soir en 8e de finale de la Coupe de France. Et si le PSG est connu pour son prisme brésilien, depuis des décennies, le LOSC lui a jeté son dévolu sur une autre filière, qui est pour beaucoup dans son succès actuel : la Turquie ! 

Pas moins de trois joueurs turcs majeurs, tous internationaux, portent le maillot du LOSC cette saison. En comptant les deux jeunes en réserve, ça fait 5 turcs au LOSC. En moins de 3 ans. Alors que l’ambiance n’est pas au beau fixe entre Paris et Ankara en ce moment, à Lille en revanche c’est plutôt cœur avec les doigts. Les bras ouverts. 

Et d’ailleurs, le LOSC a su fédérer derrière lui la communauté turque du Nord, qui est importante : on parle de 15.000 personnes quand même. Et, ça va dans les deux sens d’ailleurs, parce que les Turcs de Lille ont joué un rôle important dans l’intégration de Çelik, le premier arrivé en 2018. 

Depuis, il a été rejoint par Yusuf Yazici la saison dernière, et un cap a été franchi cette saison avec l’arrivée de LA star du football turc Burak Yilmaz ! 35ans, une idole a Istanbul et pour tous les turcs à travers le monde. Et malgré la crise du Covid, et les stades vidés de leurs spectateurs, il y a un vrai lien qui s’est créé entre le LoSC, ses joueurs turcs et la communauté turque du Nord. Soutien, entraide. Du concret

Et du coup, le LOSC est très suivi en Turquie !

Qui aurait cru que Lille soit l’un des clubs occidentaux les plus suivis par les fans de football turcs ! Cela remonte aux premiers gros matchs de Celik il y a trois ans. Il s’est vite révélé aux yeux des supporters lillois, et ses performances ont tout aussi rapidement traversé les frontières pour être suivies jusqu’en Turquie. Mais c’est l’arrivée de Yazici la saison dernière qui a changé la donne.

Celik, Yazici, Lille était donc dans le radar de la Turquie. Mais que dire depuis l’arrivée de l’icine nationale Burak Yilmaz, surnommé "Kral", le roi en turc. Le LOSC fait un carton à la télé turque, sur Bein Sports, les matchs de Lille sont plus suivis que ceux de la Premier League anglaise ou la Liga espagnole. Bref, le LOSC est le tube de l’année. En France, et en Turquie !