C'est aux Etats-Unis que ça se passe, dans la WNBA, l'élite du basket américain féminin. L'équipe du Dream d'Atlanta est l'une des meilleures de la Ligue. Depuis quelques années déjà, la franchise appartient à une femme, Kelly Loeffler, sénatrice républicaine de Georgie très favorable à Donald Trump.

Natasha Cloud  des Washington Mystics lors du deuxième quart du match 3 de la finale de la WNBA
Natasha Cloud des Washington Mystics lors du deuxième quart du match 3 de la finale de la WNBA © AFP / Kathryn Riley / Getty Images North America

Elle se compare elle-même à Attila, voyez le niveau. Du coup, vous imaginez bien sa position en plein mouvement "Black Lives Matter", Kelly Loeffler a carrément appelé sur "Fox news" à "ne pas céder à la loi des gangs", pour parler des manifestants. Et le joujou qu'elle s'est offert pour asseoir sa popularité - sa franchise de basket, donc - est en train de se retourner contre elle, comme l'ont raconté nos confrères de l'Equipe Magazine récemment. 

Quand la Ligue décide de s'associer au mouvement de protestation contre le racisme et les violences policières, la sénatrice républicaine s'insurge

Elle s'y oppose fermement, et dit que c'est contraire "aux valeurs de tolérance et d'intégration" de la Ligue. Véridique. Noir sur blanc, dans une lettre. Trop c'est trop pour les joueuses du Dream, qui demandent à la WNBA de forcer la main à leur propriétaire pour qu'elle cède ses parts. Refus de la Ligue. Alors elles décident de passer à l'action et de s'engager sur le terrain politique aux côtés... de l'adversaire de Kelly Loeffler pour les sénatoriales du 3 novembre prochain, le démocrate Raphael Warnock. Et elles l'affichent, en participant à des meetings, ou en portant des tee shirts en soutien au candidat démocrate.

Et forcément... ça fait boule de neige... ça a fait tâche d'huile, et désormais le mouvement va bien au-délà d'Atlanta. 

Près de 150 joueuses de WNBA ont rejoint le mouvement à travers le pays, et appellent les électeurs d'Atlanta et de Géorgie à voter pour Warnock

Comme la meneuse des Washington Mystics, Natasha Cloud, au micro de nos confrères de CNN. D'ailleurs, c'est tout le basket américain, féminin et masculin, qui est très investi dans le mouvement "Black Lives Matter", et notamment la star de la NBA et des Lakers des Los Angeles, LeBron James, qui vient d'être sacré champion.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.