170 kilomètres et 9 700 mètres de dénivelé ce week-end pour les coureurs de la Diagonale des Fous sur l'île de la Réunion. Une course extrême du sud au nord de l'île, en passant par les cirques naturels.

La diagonale des fous en octobre 2019
La diagonale des fous en octobre 2019 © AFP / Richard BOUHET

Pendant la 1ère nuit, celle de vendredi à samedi, après seulement deux heures et demi de course, le groupe de tête - celui des coureurs les plus rapides et les plus entraînés, s'égare.

Une dizaine de coureurs perdus dans la montagne réunionnaise

Ils ont pris le mauvais chemin : celui d'une autre course. 

La faute à un défaut de balisage. Selon les organisateurs, il s'agirait pas d'une erreur, mais bien d'un acte de malveillance. 

Bilan : les favoris doivent faire demi-tour. Repartir sur le bon itinéraire. Et perdent près d'une heure sur leurs poursuivants. 

Parmi, les égarés, Ludovoc Pommeret

Ce Savoyard termine deuxième de la course, alors qu'il était dans ce groupe qui s'est perdu ! Il a remonté près de 160 places. Un véritable exploit.

Ludovic Pommeret a bouclé sa course après 24 heures et 26 minutes d'effort. 

Cette année 1961 coureurs ont réalisé l'exploit de terminer cette Diagonale des fous.

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.