Il est le plus grand basketteur de tous les temps. Il est devenu un chef d'entreprise à succès. Michael Jordan a décidé de se lancer dans la NASCAR, en devenant propriétaire d'une écurie !

C'est l'homme aux mille facettes. Vous connaissez tous Michael Jordan, le plus grand basketteur de tous les temps. Vous connaissez peut-être un peu moins le Michael Jordan qui a mis sa carrière de basketteur entre parenthèses pour réaliser son rêve de jouer au baseball. Vous savez certainement quel chef d'entreprise il est devenu. Le patron de la très lucrative marque Air Jordan, patron également de la franchise NBA des Charlotte Hornets, l'équipe de sa ville d'origine. Eh bien, vous allez découvrir Michael Jordan nouveau propriétaire d'une écurie de.... NASCAR ! Ces courses de bolides qui tournent à fond sur un circuit ovale, discipline ultra-populaire aux Etats-Unis. 

Depuis qu'il est gamin, Michael Jordan est mordu de NASCAR. Ses parents l'emmenait voir des courses quand il était petit. C'est un spectateur assidu, à tel point qu'il a noué une amitié avec un pilote vedette, récemment retraité, Denny Hamlin, alors c'est avec lui que Michael Jordan a décidé de se lancer.

La NASCAR c'est un phénomène, aux Etats-Unis. C'est aussi un univers ultra-conservateur. Voilà aussi pourquoi Michael Jordan s'est lancé dans l'aventure. Parce que la NASCAR "a toujours eu du mal avec la diversité", comme dit Jordan, et que les noirs ne sont pas légion. En plein mouvement "Black Lives Matter", Michael Jordan s'est racheté une conduite. Lui qui a souvent été critiqué pour sa neutralité, et cette fameuse phrase, "les républicains aussi portent des Jordan". 

Après avoir fait un don de 100 millions de dollars pour la lutte contre le racisme, Michael Jordan veut faire bouger les lignes, et pour cela, il a recruté notamment Bubba Wallace, 26 ans, le seul pilote noir de la NASCAR... et qui a plusieurs fois pris la parole publiquement après le meurtre de Georges Floyd. Il a aussi appelé les dirigeants de la NASCAR à interdire le drapeau confédéré sur le circuit, symbole de l'esclavage, et obtenu gain de cause.

Bref, Bubba Wallace s'est fait beaucoup d'ennemis parmi les fans. En juin dernier, le pilote a retrouvé une corde de pendu dans son garage. L'enquête du FBI a conclu qu'il n'avait pas été visé. Mais comme le dit Bubba Wallace, "ce qui pendant dans mon garage n'était pas une poignée de porte".

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.