Entre les annulations de compétitions, les contrats publicitaires rompus et les baisses de salaires, le monde du sport subit lourdement les conséquences de l'épidémie du coronavirus, et les clubs féminins encore plus. Les sportives craignent d'être les premières à payer les pots cassés.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.