Voyage dans l'Angleterre des années 1930, à Plymouth... C'est là qu'évolue Jack Leslie, né de mère anglaise et de père jamaïquain, pour le club de football des Verts du Plymouth Argyle. Convoqué en 1925 par l’équipe d'Angleterre, il ne portera jamais ce maillot en raison de sa couleur de peau.

Jack Leslie - Capture écran de la vidéo de la cagnotte des supporters du Plymouth Argyle pour la cration d'une statue en son
Jack Leslie - Capture écran de la vidéo de la cagnotte des supporters du Plymouth Argyle pour la cration d'une statue en son © https://www.crowdfunder.co.uk/jack-leslie-campaign

Nous sommes dans l'Angleterre des années 1920, celle des Peaky Blinders, mais à la pointe Sud-Ouest de la perfide Albion, au bord de la mer, à Plymouth. C'est là qu'évolue Jack Leslie pour le club de football des Verts du Plymouth Argyle. Et pas qu'un peu ! Plus de 400 matchs disputés avec Plymouth entre 1921 et 1934, 137 buts inscrits par celui qui joue alors au poste d'inter gauche. Capitaine de son équipe et au sommet de sa carrière, Jack Leslie est convoqué en 1925 pour la première fois en équipe d'Angleterre. 

C'est là que l'histoire dérape. Sa convocation lui est retirée quand le sélectionneur apprend que Jack Leslie est métisse, né de mère anglaise et de père jamaïcain. 

Il ne portera jamais le maillot de l'Angleterre en raison de sa couleur de peau

Mais les supporters de Plymouth ont décidé de lui rendre hommage. Parce que Jack Leslie est une icône du club, une fresque existe déjà au Home Park, le stade de Plymouth, et une salle du club portent aussi son nom. 

Mais les supporters ont voulu aller plus loin en lui érigeant une statue devant le stade. Pour cela, ils ont lancé une cagnotte et le montant récolté dépasse leurs attentes : près de 140 000 livres en quelques semaines, soit 155 000 €. Leur combat est devenu cause nationale et a reçu le soutien de grands noms du foot anglais, et notamment Viv Anderson, qui est devenu en 1978 plus de cinquante ans après Jack Leslie, le premier joueur noir sélectionné en équipe d'Angleterre : 

"Oui, c'est très important de mettre en lumière les gens qui ont vécu ça avant moi. Jack Leslie est un super exemple. Je n'avais jamais entendu parler de lui avant. Je trouve ça dommage qu'on ne parle pas bien à l'école et l'on n'enseigne pas son histoire. Il fait partie de notre histoire. Je trouve ça très surprenant que personne ne le connaisse. Et plus on pourra mettre en lumière ce qu'il a accompli mieux ce sera" 

Les supporters vont donc pouvoir ériger une statue à leur héros, mais aussi et surtout faire connaître l'histoire de Jack Leslie pour combattre le racisme qui n'a pas disparu des tribunes. 

Plus d'informations sur Jack Leslie sur le site de la cagnotte des supporters pour sa statue

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.