Mais pas en montagne, cette fois-ci ! C'est sur une piste d'athlétisme que le spécialiste d'ultra-trail nous donne rendez-vous : il s'attaque au record du monde des 24h !

Le nouveau défi de Kilian Jornet spécialiste de ski-alpinisme, d'alpinisme, d'ultra-trail et de course en montagne.
Le nouveau défi de Kilian Jornet spécialiste de ski-alpinisme, d'alpinisme, d'ultra-trail et de course en montagne. © Getty / Daniel Petty/The Denver Post

Courir 24h sur piste, le nouveau défi de Kilian Jornet

Un record vieux de 23 ans, et détenu par le Grec Yiannis Kouros). Killian Jornet s'élancera dans moins de 5h, sur la piste d'athlétisme de Mandalen, en Norvège - la météo est favorable.
Objectif : parcourir plus de 303 kilomètres et demi en 24h, soit 4 minutes 45 au kilomètre en moyenne, cela représente plus de 759 tours de piste.
 

Pourquoi se lancer un tel défi assez différent  de ce qu'il fait d'habitude ?

Ce qui le motive, c'est de sortir de sa zone de confort, essayer des choses différentes et voir ce dont il est capable. Voilà ce que l'Espagnol explique dans le communiqué annonçant sa tentative de record. 

Ce dont il est capable, on en a déjà eu quelques illustrations remarquables, on a plutôt l'habitude de le voir en montagne, alpinisme ou en train de courir sur les sentiers. C'est à travers lui notamment que la discipline de l'ultratrail s'est développée et a été médiatisée auprès du grand public. Il a remporté toutes les courses les plus prestigieuses comme l'ultratrail du Mont Blanc. Lui pour gravir ce sommet, il met 5h, quand il faut environ 2 jours pour le commun des mortels. Je ne vais pas vous faire le catalogue de toutes ses performances... je vous donne simplement celle-ci : il a grimpé deux fois l'Everest en moins d'une semaine !
 

D'où son surnom : l’ultra terrestre !

Mais lui ne se considère pas comme tel quand des journalistes évoquent ce surnom,  il répond "je suis juste une personne qui fait un pas après l'autre et parfois un peu plus rapide que les autres." 

C'est vraiment quelque chose qui frappe chez Kilian Jornet,  je n'ai jamais eu la chance de le rencontrer mais dans ces interviews, dans ses livres aussi (il en a écrit cinq, le dernier s'appelle Au-delà des sommets), dans ses différentes interventions donc, on sent une humilité non feinte, et surtout cette passion qu'il partage, lui qui a franchi son premier sommet de 3 000 mètres à trois ans seulement, et qui séchait les cours ado pour aller courir une dizaine d'heures en dans la montagne. Son père était guide de montagne, sa mère institutrice et entraîneuse de l'équipe de ski local. 

Aujourd'hui, à 33 ans, l'Espagnol sort, je n'ose pas dire des sentiers battus, mais vous avez compris l'idée, en s'attaquant à un record sur du plat. Est-ce qu'il le battra ou non ? On le saura demain mais, de toute façon il a une philosophie : il faut accepter l'échec, ne pas avoir peur d'échouer pour progresser, ou : le bonheur est presque plus dans le chemin que dans la réussite.

L'équipe
Thèmes associés