L'histoire ce matin d'un cuisinier-pâtissier, amateur de cyclisme. Julien Chaput termine un tour de France à vélo pour soutenir la lutte contre le cancer. Quand on a 21 ans, les projets les plus insolites ne font pas peur...

Julien est cycliste amateur et professionnel de la cuisine, et il allie ses deux passions dans un projet caritatif
Julien est cycliste amateur et professionnel de la cuisine, et il allie ses deux passions dans un projet caritatif © Getty / Dmitry Guyvoronsky

Après avoir vu plusieurs membres de sa famille touchés par le cancer, Julien Chaput s'est dit qu'il fallait qu'il voulait faire quelque chose, alors il a décidé de se lancer dans un tour de France à vélo et de récolter des fonds pour l'institut Curie, acteur majeur de la lutte contre le cancer tant dans la recherche qu'en matière de  soins… en s'appuyant sur son cœur de métier : la cuisine.

Comment s'y prend-il ?

D'abord, il pédale environ 80 km par jour, il en a déjà fait 9 000 depuis son départ sans s'épargner quelques montées mythiques et physiques comme le Tourmalet ou le mont Ventoux. Il a fait le plus dur… Hier, il était au mont Saint-Michel. Il lui reste la Normandie puis retour en Île-de-France à la fin du mois, cela fera un an qu'il est parti.
 

Une semaine par mois, il s'arrête dans un grand restaurant

Et il travaille avec le chef. Ensemble, ils montent des opérations pour récolter des fonds : un euro reversé par couvert, menu spécial, affiche de sensibilisation tout simplement devant le restaurant... plus de 4 000 euros ont déjà été collectés, il espère atteindre les 5 000 d'ici à la fin de son périple. 

Il s'arrête aussi chez les producteurs locaux, fait de nombreuses rencontres, l'occasion de constater que les Français sont plutôt accueillants car si cet été il avait sa toile de tente dans la petite remorque qu'il tracte, cet hiver il a de nombreuses fois été hébergé chez l'habitant...
On peut le suivre sur les réseaux sociaux (Facebook ou Instagram « En chemin avec Julien »). Il poste de nombreuses photos en cuisine, ainsi que les photos des magnifiques paysages qu'il traverse. Son objectif est de partager, de donner le sourire à ceux qui le suivent notamment les personnes malades... 

L'arrivée est prévue à la fin du mois, il lui reste un dernier défi à relever : réussir à organiser un grand dîner caritatif avec tous les chefs qui ont participé à l'opération, toujours bien entendu en faveur de l'institut Curie.
 

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.