Direction aujourd’hui les Etats Unis et le Québec où une star canadienne de football américain vient de mettre entre parenthèses sa carrière pour s’occuper des malades du Covid-19...

L'histoire débute à Miami, le 2 février dernier. Ce soir là, les Chiefs de Kansas City remportent face aux 49’ de San francisco le Superbowl, la finale du championnat de football américain, l’évènement qui rassemble le plus de téléspectateurs en Amérique du nord : autour de 120 millions de personnes. 

Dans cette équipe de Kansas City, un colosse d’1m 96 et 145 kgs : Laurent Duvernay Tardiff qui entre ce 2 février dans l’Histoire en devenant le premier québécois vainqueur du Superbowl.  Retentissement énorme dans la province canadienne. Deux semaines plus tard, revenu sur ses terres, il reçoit la médaille d’honneur de l’assemblée nationale du Québec.

La côte de popularité du nouveau champion du Supebowl s'envole lorsqu'il se mobilise pour les malades du Covid-19.

Car Laurent Duvernay Tardiff est également médecin. Il a obtenu son diplôme dans la très prestigieuse Université Mac Gill de Montréal. Au printemps, il va donc prêter main forte au personnel soignant canadien profitant de la trêve du championnat de foot US.  Et avant-hier : coup de tonnerre !  Il annonce sur son compte Twitter qu’il renonce à disputer la prochaine saison de la NFL qui doit débuter en septembre pour se consacrer à ses activités de médecin. Renonçant par là-même à un salaire de joueur de 2, 3 millions d’euros par an. 

Et il s’explique : «  je ne peux pas me permettre de transmettre potentiellement le virus simplement pour pratiquer le sport que j’aime. Si je dois prendre des risques, je le ferai en soignant des patients ».  Les Chiefs de Kansas City ont déclaré comprendre et respecter la décision de Laurent Duvernay Tardiff. Tout en espérant le voir revenir sur les terrains l’an prochain, une fois refermée sa parenthèse médicale….

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.