À 34 ans, Francis Ngannou est sacré champion du monde de MMA, et peut tirer un trait sur une vie difficile qui ne l’a pas épargné !

Francis Ngannou le 27 mars 2021 à Las Vegas
Francis Ngannou le 27 mars 2021 à Las Vegas © Getty / Chris Unger/Zuffa LLC

Un combattant, et un battant tout court ! C’est un peu le sportif du week-end parce qu’il est devenu LE combattant des combattants ! 

Son nom, Francis Ngannou. La nuit dernière, à Las Vegas, le Camerounais a décroché la ceinture de champion du monde des lourds à l’UFC, la grande ligue américaine de MMA, les arts martiaux mixtes. 

Pour cela, il a battu le tenant du titre, l’américain Stipe Miocic, dans la fameuse "cage" si caractéristique du MMA. Dès la deuxième reprise, Francis Ngannou a mis son adversaire KO. Imparable, indomptable ou presque : 16 victoires pour 3 défaites seulement

À 34 ans, il est le nouvel homme à battre. Mais surtout, cette ceinture de champion du monde, c’est un aboutissement. Une revanche sur l’Américain, déjà, puisque la première tentative, en 2018, s’était soldée par un échec. Ngannou avait été battu par Miocic. Et puis une revanche sur la vie aussi, qui pas été tendre, loin de là, avec Francis Ngannou.
 

Il a vraiment un parcours hors du commun

C’est l’histoire d’un gamin qui a vécu à droite à gauche pendant le divorce de ses parents. Celle d’un ado qu’une hépatite B a bien failli laisser sur la carreau. 

Et puis c’est l’histoire d’un jeune adulte, d’un migrant, qui quitte son Cameroun natal après toutes ces galères, en 2013, et qui atterrit sur les trottoirs des quartiers nord de Paris.

La misère. Francis Ngannou est à la rue, livré à lui-même, il dort dans des parkings souterrains. 

Mais le Camerounais a des rêves de boxe, de carrière. C’est un colosse. 1m93, 113 kilos. Et "la roue tourne à tourné", comme dirait Franck Ribéry. Jamais Francis Ngannou ne se laisse abattre. Et la vie finit par mettre sur son chemin Fernand Lopez, le patron de la MMA Factory, à Paris, et qui a tout de suite saisi le potentiel du Camerounais. 

La suite, c’est l’éveil au MMA, puis la lumière, en partant s’installer a Las Vegas, il y a trois ans.

Et il se pourrait bien qu’un jour, sa vie soit portée sur grand écran. Ça m’étonnerait bien que les studios d’Hollywood passent à côté d’une telle histoire. En tout cas, Ngannou va bientôt faire ses débuts au cinéma, il sera a l’affiche de "Fast and Furious 9". Ce n' est pas un film Inter, mais c’est une belle récompense quand même
 

Thèmes associés